France

A320 de Germanwings: le dernier crash aérien sur le territoire métropolitain remontait à 2000

Slate.fr, mis à jour le 24.03.2015 à 16 h 48

Un avion de la compagnie allemande s’est écrasé dans la région de Digne, dans les Alpes. Selon les autorités, aucun des 150 passagers et membres d'équipage n'a survécu.

Un A320 de la compagnie Germanwings. D-AIQS Gerard van der Schaafvia Flickr CC License by

Un A320 de la compagnie Germanwings. D-AIQS Gerard van der Schaafvia Flickr CC License by

Un A320 de la compagnie low-cost allemande Germanwings, filiale de Lufthansa, s’est écrasé vers 11 heures, mardi 24 mars, sur le massif des Trois-Évêchés, dans la vallée de la Haute-Bléone, près de Digne, dans les Alpes de Haute-Provence. Selon les autorités, il n'y a aucun survivant parmi les 144 passagers et 6 membres d'équipage. Il s'agit du premier crash d'un avion de ligne en France métropolitaine depuis celui du Concorde d'Air France à Gonesse, le 25 juillet 2000, qui avait fait 113 morts dans l'appareil et au sol.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a confirmé la présence à bord de 142 passagers ainsi que de deux pilotes et quatre membres d’équipage. Elle a également affirmé dans une déclaration faite à l'AFP, que «l'équipage n'a pas émis de "mayday". C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion.» «C'est une nouvelle tragédie aérienne, un deuil que nous devons éprouver», a déclaré François Hollande lors d'une conférence de presse. «La solidarité doit être notre premier soutien.» Le secrétaire d'état aux Transports Alain Vidalies a par ailleurs expliqué que l'endroit du crash est «inaccessible par la route». «Pour l'heure nous n'avons pas retrouvé de survivants. La violence du choc laisse peu d'espoir» a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avant d'ajouter que près de 300 sapeurs-pompiers, 300 militaires de la gendarmerie nationale, 10 hélicoptères et un avion militaire étaient mobilisés.

L'aéroport Marseille-Provence a confirmé au journal La Provence qu'il s'agissait d'un «vol direct entre Barcelone et Düsseldorf, sans escale à Marignane». De son côté, Germanwings a fait savoir lors d'une conférence de presse que «les dernières vérifications de l'avion ont été faites le 23 mars à Düsseldorf par Lufthansa» et que «le capitaine de l’avion a plus de 10 ans d’expérience au sein de Lufthansa et Germanwings».

Il s'agit de la catastrophe aérienne la plus meurtrière sur le territoire français depuis le 1er décembre 1981. Un DC-9 de la compagnie yougoslave Inex Adria en provenance de Ljubljana (Slovénie) avait heurté une montagne près d'Ajaccio, en Corse du Sud. 180 personnes étaient mortes ce jour-là.

La compagnie Lufthansa, qui possède Germanwings, n’avait pas connu d’accident mortel depuis l’atterrissage raté d'un Airbus A320 sur la piste de l’aéroport de Varsovie, le 14 septembre 1993. Deux personnes étaient alors décédées dont l'un des pilotes. 

Il s'agit du crash le plus meurtrier en Europe de l'ouest depuis 2008. Le 20 août 2008, 154 personnes avaient perdu la vie lorsqu'un MD-82 de la compagnie aérienne espagnole Spanair, à destination des Canaries, s'était écrasé au décollage à l'aéroport de Madrid.

Depuis le crash du Concorde en 2000, la France avait connu deux crashs meurtriers d'avions de ligne outre-mer. Le 24 mars 2001, un bimoteur Twin Otter DHC6 de la compagnie Air Caraïbes avait percuté une maison au moment d'atterrir sur l'île de Saint-Barthélémy, aux Antilles, faisant 22 morts. Le 9 août 2007, un avion de la compagnie Air Moorea, avec 20 personnes à bord, s'était écrasé durant son décollage dans le lagon de Moorea en Polynésie française, sans laisser de survivants.

La dernière fois qu’un A320 s'est écrasé en France, c’était le 20 janvier 1992 au Mont Sainte-Odile. 87 personnes étaient mortes dans le crash d’un Airbus A320 d’Air Inter qui assurait la liaison entre Lyon et Strasbourg.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte