France

Tenir des propos racistes n'empêche pas forcément d'accéder au second tour

Grégor Brandy, mis à jour le 23.03.2015 à 14 h 14

Voici les scores des candidats FN dont nous avions rapporté les sorties haineuses la semaine dernière...

Marine Le Pen prend une photo après avoir voté à Hénin-Beaumont le 22 mars 2015, lors des élections européennes. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Marine Le Pen prend une photo après avoir voté à Hénin-Beaumont le 22 mars 2015, lors des élections européennes. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Quelques jours avant le premier tour des départementales 2015, nous vous parlions des sorties parfois racistes, ou antisémites, de candidats du Front National –et remarquions que ces propos représentaient en grande partie les opinions de l'électorat du parti de Marine Le Pen.

A la suite de ce premier tour, nous sommes allés regarder les scores des candidats auteurs de ces citations... Leur propos ne leur a pas forcément nui. 

(La liste qui suit n'est en rien exhaustive. Si vous avez d'autres exemples, vous pouvez nous en faire part dans les commentaires ou sur Twitter. Le Lab d'Europe 1 a ainsi compilé les résultats de neuf candidats FN «à problèmes».)

L'orthographe des propos qui suivent a été conservée.

***

Alexandre Larionov, candidat FN dans le canton de Causse-Comtal, dans l'Aveyron, depuis exclu du parti, avait déclaré:

«Le probleme principale est dans les Juifs et Masons, les Juifs ne sont pas une race unique mais parasite, car dans leur religion y a marqué en noir sur blanc que tout les autres races en gros c’est des esclaves pour eux. Ils merittent d’etre tué comme ils ont tué Jesus. C’est des gros racistes qui merritent que la mort cruelle.»

Alexandre Larionov et Andrée Poujade sont éliminés avec 0% des voix. Le FN avait décidé de «ne pas pourvoir en bulletins de vote ce canton. C'est là le seul moyen à [sa] disposition pour éviter que des suffrages se portent sur ce candidat».

***

Jérémy Aycart, candidat FN dans le canton de Limoges-6, en Haute-Vienne avait déclaré:

«Les banques dirigent le monde, les juifs dirigent les banques, les juifs ont le permis d’assassiner! Que fait le monde arabe?»

Jérémy Aycart et Magalie Crepet sont éliminés avec 13,81% des voix.

***

Jean-François Gaspard-Angeli, candidat FN dans le canton de Gap-3, dans les Hautes-Alpes avait déclaré:

«Les Noirs ont 2.000 ans de retard sur les Blancs d’Occident! Les arabes n’en sont pas loin…»

Jean-François Gaspard-Angeli et Martine Lelièvre sont éliminés avec 25,65% des voix.

***

Elie Quisefit, candidat FN dans le canton de Narbonne-3, dans l'Aude, qui a ensuite dit regretter ces propos: «C’est un dérapage, mais ce n’était pas du racisme, plutôt une exaspération.»

«Il y a des battues contre les sangliers… contre les loups… contre les lynx… contre les ours… Etc. Et si on organisait plutôt des battues contre les arabes, on sauverait peut-être la France.»

Elie Quisefit et Sylvie de Roeck sont qualifiés pour le second tour avec 29,93% des voix.

***

Jean-Marc Buccafurri, candidat FN dans le neuvième canton de la Seine-Saint-Denis:

«La pute à PD LGBT soumise @najatvb à l’Education nationale, une provocation de plus faite aux familles par ce gouvernement pourri! #Dissolution». 

 

«Tous à Paris le 5 octobre #LMPT. L’homosexualité n’est pas une norme, C’EST UNE DEVIANCE ! ! #NoPasaran.»

Jean-Marc Buccafurri et Christine Jouani sont éliminés avec 22,73% des voix.

***

Roger Dohen, candidat FN dans le canton de Marck, dans le Pas-de-Calais:

«Le mariage = un homme une femme. Ils en veulent toujours plus ses PD.»

Roger Dohen et Jeanine Barbet sont qualifiés pour le second tour avec 33,93% des voix.

***

Gilles Ferrière, candidat FN à Plélo, dans les Côtes d'Armor:

A propos de Darius, le jeune rom tabassé en juin 2014 par des jeunes de Pierrefitte-sur-Seine, et retrouvé agonisant dans un chariot à roulettes: «On pourrait aussi arrêter [son] traitement […], non? D’autant plus que le parasite n’a jamais cotisé à la sécu ou même payé une assurance…»

Chantal Bauvy et Gilles Ferrière sont éliminés avec 20,51% des voix.

***

Christian Benner, candidat FN à Is-sur-Tille, en Côte-d’Or:

«et un romm de moin il n avait pas qua voler on en a marre de ces gent la et le gouvernement leurs donne le biberon a bas les guauchistes trosquiste»

Christian Brenner et Chantal Lamboley sont qualifiés pour le second tour avec 27,91% des voix.

Sur ces huit candidats, trois sont donc qualifiés pour le second tour avec leur binôme. Les cinq autres sont éliminés. Selon le dernier décompte du Monde, le Front National compte 8 élus sur les 286 à l'issue de ce premier tour. Il est également en tête dans 322 cantons et sera présent dans plus de la moitié au second tour.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte