Boire & manger / Culture

Pour la journée de la poésie, on peut payer son café avec un poème dans plus de mille cafés

Temps de lecture : 2 min

Malheureusement, les cafés français ne participent pas à l'opération

vienna coffee / goodmami via Flickr CC License By
vienna coffee / goodmami via Flickr CC License By

Pour célébrer la journée mondiale de la poésie le 21 mars, plus de mille cafés permettront à leurs clients d'échanger un poème contre un café gratuit, rapporte le Guardian.

L'idée est d'encourager les gens à prendre le temps d'écrire de la poésie, mais les serveurs n'auront probablement pas le courage de refuser un café aux auteurs médiocres. N'importe quels vers banals ou plagiés permettront donc d'obtenir à boire.

Aucun établissement français ne participe à l'opération. Pour échanger son poème, il faudra se trouver, entre autres, en Allemagne, en Autriche, en République Tchèque, en Roumanie ou en Italie. La liste des 1.100 établissements (dans 23 pays) se trouve sur la page Facebook de l'initiative «pay with a poem».

En Australie, où la journé de la poésie a commencé plus tôt qu'en Europe, certains cafés ont déjà affiché les créations littéraires de leurs clients.

#paywithapoem off to a good start @topoftherangemountmacedon @juliusmeinlaustralia a lot of locally themed poems so far #topoftherange #mountmacedon

Une photo publiée par Top of the Range Mount Macedon (@topoftherangemountmacedon) le

Les plus téméraires pourront poster leurs oeuvres sur Twitter avec le hashtag #PayWithaPoem.

Malheureusement, l'origine de cette opération est assez peu poétique: elle a été lancée par l'entreprise Julius Meinl, un producteur de café autrichien dont le slogan est: «Nous inspirons les poètes depuis 1862.» Ils ont fait une petite vidéo pour dire que les gens sont toujours trop occupés et qu'ils devraient se donner le temps de ressentir les choses...et d'écrire des poèmes dans des cafés Julius Meinl.

Slate.fr

Newsletters

Savez-vous vraiment bien cuisiner?

Savez-vous vraiment bien cuisiner?

Il vous faut: une pincée d’improvisation, un soupçon d’organisation, une bonne dose d’autocritique.

L'histoire japonaise de Joël Robuchon derrière l'ouverture de son nouveau restaurant

L'histoire japonaise de Joël Robuchon derrière l'ouverture de son nouveau restaurant

Un bon rapport prix-plaisir.

Des robes en peau de bananes: la nouvelle idée d'une entreprise de mode pour réduire le gaspillage

Des robes en peau de bananes: la nouvelle idée d'une entreprise de mode pour réduire le gaspillage

Circular Systems utilise aussi d'autres matériaux comme le chanvre ou les feuilles d'ananas.

Newsletters