Monde

La femme du futur premier ministre du Japon a été sur Vénus dans un OVNI

Slate.fr, mis à jour le 05.09.2009 à 11 h 23

Le futur Premier ministre du Japon, Yukio Hatoyama, président du Parti Démocrate, a été surnommé méchamment «l'extraterrestre» parce qu'il a des yeux globuleux, mais c'est sa femme Miyuki Hatoyama qui affirme avoir réellement rencontre des extraterrestres venus de Vénus. Et il ne s'agit pas d'un gag.

Agée de 66 ans, cette actrice, chanteuse et danseuse à la retraite, ancienne créatrice de mode, espère tourner un film avec Tom Cruise, qu'elle aurait rencontré dans une vie antérieure, à l'époque où il était Japonais. Mieux, elle raconte son voyage sur Vénus dans un livre publié l'an dernier, «Les Choses Très Curieuses Qui Me Sont Arrivées»: «Pendant mon sommeil, écrit-elle, mon âme a été transportée à bord d'un OVNI de forme triangulaire et déposée sur Vénus. C'était un lieu très beau et très vert.»

Cet étrange voyage remonte à une vingtaine d'années. Lorsqu'elle s'était réveillée, elle avait raconté à son mari d'alors qu'elle s'était rendue sur Vénus pendant la nuit. Celui-ci lui avait expliqué qu'il s'agissait peut-être d'un rêve. «Mon mari actuel (Yukio Hatoyama) a une forme d'esprit différente», écrivait-elle dans le livre. «Il me dirait certainement «0h! Formidable!»».

L'éditeur de Miyuki Hatoyama, Shunsuke Tsuchiya, explique dauns une interview avec le Los Angeles Times (LA TIMES) qu'elle a été mal comprise. Le voyage «s'est produit pendant qu'elle dormait. C'était un rêve très fort». M. Tsuchiya décrit Mme Hatoyama comme une personnalité forte, originale, sincère avec de nombreux centres d'intérêt dont la spiritualité.

Mme Hatoyama a joué dans les années 1960 pour la célèbre troupe de théâtre japonaise de Takarazuka, où tous les rôles sont interprétés par des femmes, avant de quitter les planches et de partir aux Etats-Unis.

Divorcée, elle s'est remariée en 1975 avec M. Hatoyama, héritier d'une riche dynastie politique souvent comparée aux Kennedy. Les deux époux s'étaient rencontrés en Californie, au moment où le futur chef du gouvernement étudiait à l'université de Stanford.

Miyuki, qui a vécu une dizaine d'années aux Etats-Unis, se dit impatiente de rencontrer le femme du président américain, Michelle Obama. «Elle est tellement naturelle et a une sensibilité proche de la mienne» a-t-elle confié.

Elle affirme avoir concrétisé tous ses rêves jusque-là. «Les rêves deviennent réalité si vous y croyez vraiment. Celui auquel je pense désormais et que je crois pouvoir accomplir, c'est de réaliser un film à Hollywood», a-t-elle annoncé.

Pour Koichi Nakano, professeur de sciences politiques à l'université Sophia de Tokyo, les Japonais sont habitués aux personnalités excentriques et originales. «Il y avait des rumeurs au sujet de son excentricité et elle semble plutôt étonnante pour une femme japonaise de son âge. Mais je ne crois pas que cela ait une quelconque importance au Japon tant qu'elle n'intervient pas dans les questions politiques».

[Lire l'article complet sur le Los Angeles Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Image de une: Yukio Hatoyama Reuters

Lire également: Japon: un nouveau modèle économique et politique

 

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
HatoyamajaponLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte