Partager cet article

Dans les pays en développement, Internet est jugé bon pour l’éducation, mauvais pour la moralité

Cyber cafe, Dschang, Cameroon / Sarah Tzinieris via Flickr CC License By

Cyber cafe, Dschang, Cameroon / Sarah Tzinieris via Flickr CC License By

Alors que l’accès à Internet s’est généralisé dans les pays anciennement industrialisés, les pays du Sud ont des taux d’accès moins élevés, avec de forts écarts selon les régions: ont accès à Internet ou possèdent un smartphone 76% des citoyens au Chili, 67% au Venezuela, 60% en Chine, au Liban et en Argentine. L’accès au moins occasionnel à Internet est de 20% à 30% dans les pays africains, de 11% au Bangladesh et de seulement 8% au Pakistan.

L’institut de sondage américain Pew Research Center publie les résultats d’une étude internationale analysant la perception d’Internet dans ces pays en développement. Et rélève un paradoxe.

Une majorité des internautes interrogés estime qu’Internet a un effet positif avant tout sur l’éducation (64%), sur les relations interpersonnelles (53%) et sur l’économie (52%). Les opinions sur l’influence d’Internet sur la politique sont plus mitigées, avec 36% qui considèrent que le web a un impact positif. Mais surtout, une majorité se dégage pour considérer d’un mauvais œil l’influence d’Internet sur la moralité.

Source: Pew Research Center.

La part de ces répondants inquiets par pays indique peut-être un lien avec la religiosité: c’est en Tunisie, en Indonésie, au Chili et en Russie qu’Internet est perçu le plus fréquemment comme moralement néfaste, comme on peut le constater sur le site Quartz qui publie ces chiffres détaillés.

Les opinions sur Internet sont néanmoins plus positives chez les habitants de ces pays qui y ont accès que chez ceux qui en sont privés. Sans surprise, l’accès à Internet est le plus répandu dans les pays en développement au sein de la population jeune, éduquée et parlant ou lisant l’anglais.

L’utilisation d’Internet dans les pays étudiés se révèle très similaire de celle qui en est faite dans les pays occidentaux: fréquenter des réseaux sociaux et échanger des points de vue sur la musique, le cinéma et le sport sont les activités les plus populaires en ligne, devant la politique et, enfin, la religion.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte