Sciences

Un pasteur américain a trouvé le sens de l'éclipse solaire: l'Europe est trop anti-Israël

Temps de lecture : 2 min

Depuis que le pasteur évangéliste américain Harold Camping a annoncé deux fois la fin du monde en mai et octobre 2011, avant d'admettre son erreur, d'autres collègues ont pris la relève.

Pour l'éclipse solaire du vendredi 20 mars, qui coïncide aussi avec l'équinoxe, des sites chrétiens ultraconservateurs américains ont déjà quelques idées d'interprétation, rapporte The Independent. Plus prudent que Camping, le pasteur américain Mark Biltz ne donne pas de date pour la fin du monde, et préfère analyser l'éclipse de vendredi comme un jugement divin (et politique): «Quand on regarde où il y aura de l'obscurité, ce sera en Europe du Nord, notamment en Angleterre et en Suède, où l'islam est en pleine ascension et où les opinions anti-israéliennes sont de plus en plus communes. Les Européens devraient en tenir compte», explique-t-il au site WND.

Biltz est un «spécialiste» de la prophétie des «lunes de sang» (il a écrit un livre sur le sujet): entre 2014 et 2015, il y aura en tout quatre éclipses de lunes (lorsque la lune devient rouge). Après la quatrième «lune de sang» –qui aura lieu en septembre 2015– Biltz considère que quelque chose de très significatif pourrait arriver. Pour certains, cet extrait de l'Ancien Testament –«Le soleil deviendra obscur et la lune rouge comme du sang, avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et glorieux»– indique que la fin du monde sera proche, mais Biltz préfère rester centré sur la géopolitique. Il rappelle que la dernière «tétrade» (quatre lunes) a eu lieu en 1967, quand Israël a conquis une partie de Jérusalem après la Guerre des Six-Jours.

D'autres experts ne sont pas tout à fait d'accord quant au message de l'éclipse. Alors que Biltz considère que Dieu veut surtout parler aux Européens du Nord, Bob O'Dell, un autre «spécialiste biblique» cité par The Independent, voit les choses autrement. Comme l'éclipse sera totale au pôle Nord, le message divin s'adresse selon lui à l'humanité entière:

«Le pôle Nord n'est pas vraiment un territoire qui appartient à une nation ou un peuple en particulier. C'est donc probablement un message de Dieu au monde entier.»

Slate.fr

Newsletters

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Le scientifique pakistanais a contribué à la découverte majeure du boson de Higgs. Mais dans son pays d'origine, rares sont les personnes qui lui rendent hommage.

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

Newsletters