Monde

Elle fait une longue tirade pro-Chávez dans un avion, elle est arrêtée à son arrivée aux Etats-Unis

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 18.03.2015 à 9 h 53

Repéré sur New York Daily News

Hugo Chávez devant un portrait de Simon Bolivar, à Caracas le 24 juillet 2012. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

Hugo Chávez devant un portrait de Simon Bolivar, à Caracas le 24 juillet 2012. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

Hugo Chávez est son héros, et cette professeure de sociologie a voulu le faire savoir à tous les passagers d'un vol allant du Nicaragua à Miami aux Etats-Unis. Le plaidoyer anti-impérialiste de Karen Bettez Halnon lui a valu d'être arrêtée par la police à son arrivée aux Etats-Unis.

Dans la vidéo amateur de son discours –qui est devenu virale–  on peut la voir s'exclamer: «Les Etats-Unis ont déclaré la guerre au Venezuela!» avant de commencer à allumer une cigarette.



 

Elle a été brièvement détenue pour trouble à l'ordre public, mais, depuis sa libération, elle a accepté plusieurs interviews, profitant de sa notoriété pour critiquer la politique étrangère américaine (et accuser la CIA d'avoir inoculé un cancer à Chávez).

Cette professeure de sociologie de la très respectable université Penn State a aussi expliqué au New York Daily News qu'elle avait fumé dans l'avion car tous les grands révolutionnaires (comme Che Guevara et Fidel Castro) fument aussi. Elle a aussi précisé qu'elle n'était pas ivre au moment de son monologue.

Elle revenait d'un voyage de recherches au Nicaragua et était très énervée contre les sanctions récemment mises en place par la Maison Blanche contre sept responsables vénézueliens impliqués dans la répression de manifestations antigouvernementales.

«Pour moi, il était urgent de dénoncer l'agression contre le Venezuela», a-t-elle expliqué.

Depuis les années 1970, les conservateurs américains considèrent que la plupart des facs du pays sont des repères de gauchistes déséquilibrés, et cet incident va les conforter dans leurs certitudes.

Karen Bettez Halnon a fait sa thèse sur le rôle des femmes dans le traitement de l'hystérie, et parmi ses domaines de prédilection listés sur son site, il y a la théorie marxiste, l'impérialisme, l'Amérique latine, le cannabis et les femmes et la folie. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte