Monde

Des salariés américains de McDonald's réduits à soigner leurs brûlures avec de la moutarde ou de la mayonnaise

Temps de lecture : 2 min

28 plaintes ont été déposées aux Etats-Unis. La chaîne y voit l'action d'un groupe d'activistes

Viva McDonalds, the new M on the Strip Sarah Nichols via Flickr CC License by

Aux Etats-Unis, des employés de la chaîne de restaurants ont déposé lundi 28 plaintes contre McDonald's dénonçant des conditions de travail dangereuses, relate Salon.

«Les employés dénoncent un manque de personnel et une pression à travailler rapidement, à quoi s’ajoutent un manque d’équipement de protection et de formation», relève ThinkProgress. Des manquements qui ont «mené à de dangereux accidents, dont de graves brulures». Beaucoup de restaurants ne disposeraient pas par ailleurs de kit de premiers secours.

«Les managers disent souvent à leurs employés de soigner leurs brûlures avec des condiments.»

Parmi les plaignants, Brittney Berry raconte ainsi qu’après avoir chuté, s’être tordue le poignet et brûlée l’avant-bras, son superviseur lui aurait dit, à défaut de crème contre les brûlures, de «mettre de la moutarde sur sa blessure», cite ThinkProgress.

Le gérant d'un autre restaurant aurait dit à un de ses employés, souffrant lui aussi d'une brûlure: «mets de la mayonnaise dessus, et ça ira», relève un article de CBS News.

Les plaintes «sont la dernière manœuvre» mise en œuvre par un syndicat de travailleurs international visant à faire «publiquement pression sur McDonald's pour que la chaîne de restauration rapide concède à entamer des négociations». Le syndicat tente d'obtenir depuis un peu plus de deux ans «un salaire de 15 dollars par heure et le droit à la syndicalisation pour les travailleurs», explique Associated Press.

McDonald's dénonce de son côté le travail d’un groupe d’activistes. «Nous allons examiner ces allégations. Mais il est important de noter que ces plaintes font partie d’une plus large stratégie orchestrée par des activistes visant notre marque et destinée à attirer l’attention des médias», affirmait ainsi un représentant de la marque à Buzzfeed.

«79% des employés de Fastfoods aux Etats-Unis ont été brûlés au travail l’année dernière, beaucoup de façon répétée, selon un sondage conduit par Hart Research Associates», mentionne USA Today.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le sondage montrait également que pour «36% des travailleurs les kits de premiers secours sur leur lieu de travail étaient soit absents, soit inaccessibles ou encore vides; et un tiers des employés de fastfoods se sont vus conseiller de soigner leurs brûlures avec des condiments.»

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Guerre au Yémen, éruption volcanique aux îles Tonga, et famine en Afghanistan… La semaine du 15 au 21 janvier en images.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

L'Union européenne s'est engagée sur un nouveau programme Eramus+ qui devrait s'ouvrir à de nouveaux publics.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio