IKEA interdit les parties de cache-cache dans ses magasins

taro the shiba and ikea. Photo Flickr CC par Taro the Shiba Inu

taro the shiba and ikea. Photo Flickr CC par Taro the Shiba Inu

Mais pour l'instant uniquement aux Pays-Bas.

C'est un véritable drame pour des milliers de clients: la marque suédoise IKEA vient d'interdire les parties de cache-cache dans ses magasins néerlandais. 

«Des fois, c’est amusant de faire des trucs puérils», explique De Rijck, un organisateur de parties de cache-cache au journal Bloomberg. Lors d’une partie en Belgique, il explique que les gens se cachaient dans les frigos, sous des jouets, dans les sacs IKEA et même dans les tiroirs sous les lits. «Nous avons joué toute la journée, raconte-t-il, c’était fatiguant mais tellement amusant.» Ce jour-là, l’un de ses défis personnels était d’envoyer une tarte à la figure d’un autre participant.

Il faut dire qu'IKEA est devenu depuis plusieurs années non seulement un dortoir plébiscité par les Chinois, mais aussi un terrain privilégié pour des parties de cache-cache géantes.

Plus de 12.000 personnes sont invitées à jouer dans un magasin IKEA de Breda le 9 mai, et 5.700 ont déjà répondu qu’elles participeraient. Slate.com rappelle qu’une partie dans un magasin chinois en janvier 2014 a réuni 1.437 participants, et qu’une autre, cette fois en Suède il y a 6 ans, comptaient 150 petits plaisantins. A l’époque, la direction avait dû s’excuser pour les «cris et les exclamations» qui avaient effrayé les autres clients.

«Ce n’est pas la première fois qu'IKEA doit lutter contre des parties de cache-cache géant dans ses magasins, note Slate.com, mais c’est sûrement la première fois qu’elle les interdit formellement.»

Mais, afin de faire relativiser les dirigeants suédois, le site propose un petit calcul. Le magasin d’Eindhoven, censé accueillir des dizaines de milliers de participants, fait 28.600 m2, soit «la taille de quatre terrains de football». Sachant qu’il faudrait 20m2 pour une partie de cache-cache correcte, et que tous les recoins du magasin ne sont pas accessibles, le chiffre annoncé de 32.000 personnes est évidemment surréaliste. «C'est difficile à contrôler, a expliqué une porte-parole du magasin à Bloomberg. Nous devons nous assurer que nos clients sont en sécurité dans nos magasins, mais c'est dur à réaliser si nous ne savons même pas où ils sont.»

Partager cet article