Monde

Pourquoi les blancs sont-ils des «expats» alors que tous les autres sont des «immigrés»?

Temps de lecture : 2 min

Beverly Hills, 2009.  REUTERS/Mario Anzuoni
Beverly Hills, 2009. REUTERS/Mario Anzuoni

Mawuna Remarque Koutonin est rédacteur en chef de SiliconAfrica.com et il signe une tribune terriblement juste dans The Guardian titrée «Why are white people expats when the rest of us are immigrants?».

«Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés. Les Asiatiques sont des immigrés. Pourtant, les Européens sont des expats parce qu'ils ne peuvent pas être au même niveau que les autres ethnies. Ils sont supérieurs. Immigrés est une façon de dire “races inférieures”.»

On retrouve cette distinction dans la fiche Wikipedia en français du mot «expatrié»:

«En France, on le préfère au mot "émigré" lorsqu'il s'agit de qualifier des Français établis hors des frontières nationales françaises pour des raisons professionnelles.»

De nombreuses personnes ont réagi pour remercier Mawuna Remarque Koutonin pour son texte, notamment via Twitter, comme on peut le lire sur son compte @siliconafrica

Mawuna Remarque Koutonin cite un Africain, travailleur immigré:

«J'ai travaillé pour des organisations multinationales, dans le secteur public comme dans le privé. Et être noir ou “de couleur” ne m'a pas permis d'avoir droit au qualificatif “expat”. Je suis un immigré hautement qualifié, comme ils disent, pour être politiquement correct.»

Pourtant, les Européens et globalement les Occientaux émigrent eux aussi beaucoup. En septembre 2014, Vox publiait à ce sujet un article titré «La France envoie le plus d'émigrés vers le plus de pays que n'importe quel autre pays».

Selon une enquête du Pew Reserch Center s'intéressant à la provenance des immigrés, les personnes venues de France sont les plus nombreuses dans 83 pays.

Mawune Remarque Koutonin conclut, s'adressant aux Africains:

«Si vous voyez ces “expats” en Afrique, appelez-les des immigrés, comme n'importe qui d'autre. Si cela blesse leur supériorité blanche, ils peuvent sauter en l'air et y rester. La déconstruction politique de cette vision du monde dépassée doit continuer.»

Slate.fr

Newsletters

«Salis», le sel d'Australie vu du ciel

«Salis», le sel d'Australie vu du ciel

«Le paysage australien est ancien, unique, dur et stérile», explique la photographe Leah Kennedy. Depuis Perth, elle a survolé une longue chaîne de rivières et de lacs salés de la région de Wongan Hills jusqu'au Lake Moore, situé à...

L'incroyable corruption du commerce légal des opiacés aux États-Unis

L'incroyable corruption du commerce légal des opiacés aux États-Unis

La compagnie pharmaceutique Insys a soudoyé des médecins pour qu'ils prescrivent un spray au fentanyl lié à des centaines de décès. Le procès de ses dirigeants est en cours à Boston.

Polyglotte gay de 37 ans, le candidat démocrate Buttigieg est l'anti-Trump

Polyglotte gay de 37 ans, le candidat démocrate Buttigieg est l'anti-Trump

Une anecdote sur ses talents linguistiques a attiré l'attention sur la modeste campagne présidentielle de ce maire d'une petite ville de l'Indiana.

Newsletters