Monde

Des officiels cubains poursuivis pour trafic d'oeufs

Temps de lecture : 2 min

Egg siblings rekre89 via FlickrCC License by
Egg siblings rekre89 via FlickrCC License by

Plusieurs cadres et employés cubains sont accusés d'avoir détourné plus de huit millions d'oeufs pour les vendre au marché noir, rapporte la BBC.

Le quotidien officiel Granma a rapporté vendredi que parmi les 19 accusés, il y avait des directeurs de la société nationale de distribution d'oeufs, ainsi que des comptables et chauffeurs.

Pendant dix mois en 2012, ces trafiquants d'oeufs sont accusés d'avoir utilisé des fausses factures et des trajets de livraison non autorisés pour voler des millions d'oeufs, un détournement qui a fait perdre environ 340.000 euros à l'entreprise nationale.

La date du procès n'a pas encore été annoncée, mais les procureurs vont requérir des peines allant de huit à vingt ans de prison. «Il est parfois nécessaire que les criminels subissent toute la force de la loi, en plus de la honte vis-à-vis de la famille et de la société», pouvait-on lire dans Granma.

Pour s'approvisionner en nourriture, les Cubains utilisent toujours des cartes de rationnement alimentaire qui leur donnent droit chaque mois à certaines denrées de base, comme le riz, les haricots noirs et le café. Sur le marché noir, il est possible d'obtenir des mets plus rares ou en plus grandes quantités.

Newsletters

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Depuis le référendum de 2016, les extrapolations quant à une possible extension ou généralisation d'un euroscepticisme flirtant avec le séparatisme ont été nombreuses... et dénuées de fondement.

Pourquoi il y a si peu de noms de famille différents en Chine

Pourquoi il y a si peu de noms de famille différents en Chine

1,39 milliard de personnes et seulement une centaine de noms de famille.

La NRA quitte l'État de New York en prétextant la faillite pour éviter des poursuites judiciaires

La NRA quitte l'État de New York en prétextant la faillite pour éviter des poursuites judiciaires

Le lobby pro-armes américain veut quitter New York pour le Texas.

Newsletters