Tech & internet / Santé

On ne peut plus se sentir «gros» sur Facebook, par contre on peut toujours se sentir «moche»

Temps de lecture : 2 min

happy_sad_face_smiley Alan O'Rourke via Flickr CC License by
happy_sad_face_smiley Alan O'Rourke via Flickr CC License by

«Depuis 2013, Facebook propose d’assortir ses statuts d’émotions, smileys à l’appui», expliquait L’Obs le 6 mars. Sur le réseau social on pouvait ainsi, parmi d’autres options, dire se sentir «gros» et illustrer cette impression d’un emoji aux joues rebondies et au double menton. Ce jusqu’à hier. Face à la contestation de nombreux internautes, Facebook a décidé de retirer de sa liste l’emoji «gros», relate Fusion.

Plus de 16.000 personnes ont signé une pétition sur Change.org, intitulée «Retirez l’émoticône "Je me sens gros"», relève Fusion, leur argument étant que «se sentir gros» n’est pas un sentiment. Rebecca Guzelian, l’une des militantes à l’initiative de la pétition, estimait également que l’émoticône encourageait aussi bien les hommes que les femmes à entretenir une mauvaise image d'eux-mêmes, note Fusion.

La protestation avait ainsi pris de l’ampleur sur Twitter où le hashtag #FatIsNotAFeeling («gros n’est pas un sentiment») était devenu un réel «cri de ralliement» des indignés.

Hier, Facebook a finalement répondu directement à la pétition:

«Notre communauté nous a fait entendre que l’inscription "se sentir gros" comme option de statut pouvait renforcer une image négative du corps, en particulier pour les personnes en lutte avec des troubles alimentaires. Nous allons donc retirer "se sentir gros" de la liste des options.»

Dorénavant l’émoticône joufflu est associé au fait d’être «repu».

Image tirée de Facebook

Petite victoire, souligne Fusion, car sur Facebook les utilisateurs sont toujours invités à se sentir «moches». Jusqu'à quand?

Image tirée de Facebook

Slate.fr

Newsletters

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

De retour du Paris Podcast Festival

De retour du Paris Podcast Festival

Un épisode un peu spécial de l'Agenda du Loisir Français cette semaine. De retour de Paris, Henry Michel nous raconte son expérience du premier festival dédié au podcast natif, en présence de toute la grande famille du podcast français. Alors non,...

Des applications désinstallées continuent de vous traquer

Des applications désinstallées continuent de vous traquer

Pour vous demander de les réinstaller.

Newsletters