Boire & mangerEconomie

ll y a un secteur de l'économie grecque qui a beaucoup d'avenir: le vin

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 11.03.2015 à 9 h 34

Repéré sur Wall Street Journal

Ingresso delle rovine di Festo / Phaistos ruins entrance / Luigi Rosa via Flickr CC License By

Ingresso delle rovine di Festo / Phaistos ruins entrance / Luigi Rosa via Flickr CC License By

Alors que la Grèce surendettée négocie une sortie de crise avec ses créanciers, le chroniqueur vin du Wall Street Journal, Will Lyons, a une bonne nouvelle pour le pays: les vins grecs ont énormément de potentiel. 

Lyons raconte avoir été récemment ébahi par un verre d'Assyrtiko, un vin blanc de l'île de Santorin «d'une couleur jaune pâle, avec des notes florales, une texture veloutée et un peu mordante, rafraîchissant avec un petit goût salé». 

Un autre journaliste spécialisé, Hugh Johnson, avait récemment tweeté la photo d'une bouteille de blanc de Santorin avec ce commentaire:

«Continuez à faire des vins comme ça, la Grèce! J'en boirai tellement que la situation économique s'améliorera.»

Au-delà du typique retsina (avec son arôme de pin), il existe en effet des centaines de cépages grecs encore peu connus, mais de plus en plus appréciés par les experts, qui considèrent le pays comme une «région émergente»

Pour les rouges, Will Lyons cite notamment l'Agiorgitiko, produit dans le Sud, le Limnio et le Xinomavro. La difficulté à prononcer ces mots pourrait être un problème marketing de taille, mais les producteurs grecs sont plutôt optimistes.

En 2012, Will Lyons interviewait Yannis Voyatzis, un viticulteur qui expliquait qu'en pleine crise, les exportations avaient augmenté: 

«Le secteur viticole grec a moins de problèmes que les autres industries. Par rapport aux autres, nous sommes très optimistes. Nous avons nos propres cépages, nos vignes ont été restaurées pour se conformer aux régulations de l'UE et nous avons de l'équipement neuf.»

En Amérique du Nord, les imports de vins grecs sont en effet en plein essor. De 2011 à 2012, le prix total des vins vendus aux Etats-Unis avait augmenté de 37% et de 56% au Canada, même s'ils restent encore peu connus du grand public.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte