Tech & internetEconomie

En fait, il y a peu de chances pour que l'Apple Watch révolutionne le marché de l'or

Repéré par Myriam Lebret, mis à jour le 10.03.2015 à 18 h 03

Repéré sur BFM Business, New Zealand Herald, Slate.com

Pour sa gamme de montres-bijoux connectées dévoilée le 9 mars et dont le modèle le plus luxueux, l'Apple Watch Editionest composé d'or 18 carats, Apple devrait avoir besoin de 750 tonnes d'or. C'est le résultat des calculs réalisés par le cabinet GoldCore et relayés par BFM Business. 

Les analystes de GoldCore pensent que les différents modèles de l'Apple Watch (dont le prix varie entre 349 dollars et plus de 11.000 dollars) seront vendus à au moins 1 million d'exemplaires par mois. Selon eux, les montres contiendront en moyenne 2 onces d'or (62,2 grammes) chacune, soit 750 tonnes du précieux métal pour une année, ce qui correspond au tiers de la production annuelle mondiale. Pour GoldCore, Apple s'apprête donc à révolutionner un marché de l'or peu florissant. 

Mais selon Mark Gilbert, chroniqueur chez Bloomberg, ces calculs reposent sur plusieurs hypothèses très sommaires. Il explique dans un article pour le New Zealand Herald que ces spéculations semblent avoir commencé avec un article du Wall Street Journal qui annonçait qu'Apple pourrait vendre 1 million de montres par mois. Les magnats de l'or ont estimé par la suite qu'il y aurait 2 onces du précieux métal par montre. 

Mark Gilbert rapporte que Gene Munster, un analyste de la banque d'investissement Piper Jaffray, pense qu'Apple ne vendra que 10.000 exemplaires de son modèle le plus coûteux en un an. L'analyste compare le géant à la pomme avec Rolex: les ventes du leader du marché des montres de luxe sont estimées à 750.000 exemplaires par an, avec 2,4 onces d'or par modèle en moyenne. Des chiffres plutôt éloignés du million de montres par mois estimé par les analystes de GoldCore. 

Non seulement Apple ne vendra certainement pas autant de Watch Edition que dans les calculs du cabinet, mais en plus l'entreprise a déposé un brevet pour créer des montres en utilisant «le moins d'or possible», comme le rapporte Jordan Weissmann sur Slate.com. Il raconte que Jony Ives, designer d'Apple, a expliqué au Financial Time que «les molécules de l'or d'Apple sont plus proches les unes des autres, ce qui le rend deux fois plus fort que l'or standard», ce qui a éveillé la curiosité des passionnés. 

Dr Drang, du site Leancrew, a alors donné une explication, relayée par Jordan Weissman. Apple a déposé le brevet d'une méthode pour produire de l'or 18 carat qui soit plus solide tout en ayant un volume d'or moins important

Comment? L'or 18 carats est un alliage, dont la masse doit être composée d'or à 75% et d'un autre élément métallique à 25%. Au lieu d'utiliser un élément métallique habituel, Apple a combiné l'or avec des particules de céramique. Or, ces particules ont deux avantages: elles prennent beaucoup de place tout en ayant une faible densité et elles sont très résistantes. 

Résultat, la masse de l'or 18 carats d'Apple est bien composée d'or à 75%, mais en volume les particules de céramiques, qui sont plus légères, prennent beaucoup de place. Ce brevet permet à Apple d'utiliser moins d'or dans ses montres sans changer le fait qu'elles soient des bijoux connectés de 18 carats.   

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte