Culture

Découvrez «Station Break», morceau inédit de Jimi Hendrix enregistré en 1965

Temps de lecture : 2 min

The Jimi Hendrix Experience Aquabend via Flickr CC License by
The Jimi Hendrix Experience Aquabend via Flickr CC License by

The Daily Beast a dévoilé Station Break, morceau inédit de Jimi Hendrix enregistré en 1965 pendant sa courte collaboration avec le groupe new-yorkais de R&B Curtis Knight and the Squires.

Le morceau Station Break n’avait jamais été édité auparavant, ni la totalité des autres titres issus de la collaboration entre le groupe de R&B et le guitariste de génie. L'entreprise familiale Experience Hendrix L.L.C a obtenu les droits sur les enregistrements l’année dernière. Elle les a restaurés et compilés dans un CD dont Station Break n'est que le premier extrait. L'album You Can’t Use My Name: Curtis Knight and the Squires (Featuring Jimi Hendrix), paraîtra le 24 mars, informe The Daily Beast.

Le magazine Rolling Stones précise que le guitariste a enregistré ces morceaux comme simple accompagnateur de studio, et qu'il avait avoué au magazine en 1968 qu'il les considéraient comme «dénués de valeur musicale» et qu'il s'agissait d'un «assemblage de prises hâtivement jetées ensemble». Une cour londonienne avait d'ailleurs interdit en 1968 le producteur du groupe de distribuer l'album, sur lequel Jimi Hendrix devenu entre temps célèbre avait été présenté comme le membre phare.

L'ingénieur du son Eddie Kramer, qui a travaillé avec Hendrix et a écouté et mixé les enregistrements, estime lui qu'ils offrent «un regard honnête sur un grand artiste au cours de la période pivot durant laquelle il était sur le point de percer».

Slate.fr

Newsletters

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

Le gentil film-catalogue de Marie-Castille Mention-Schaar, qui sort opportunément à quatre jours de la fête des mères, évite avec souplesse toute forme de prise de position politique.

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

[BLOG You Will Never Hate Alone] Je n'attendais rien des nouveaux épisodes de la série culte et j'étais un âne de penser de la sorte.

Newsletters