Culture / Société

Piero le fou: l'hommage bienvenu des Arts Décoratifs à Fornasetti

Temps de lecture : 2 min

Le musée des Arts décoratifs rend enfin hommage à Piero Fornasetti, source d’inspiration de designers tel que Philippe Starck.

© Courtesy Fornasetti
© Courtesy Fornasetti

Des œuvres de Piero Fornasetti –peintre, designer, sculpteur et décorateur d'intérieur italien (1913-1988)–, on retient la gamme chromatique restreinte, la veine surréaliste, le même visage féminin décliné à l'infini, celui de la soprano Lina Cavalieri.

Thème et Variation 2 ©Courtesy Fornasetti

Thème et Variation ©Courtesy Fornasetti

Le Victoria and Albert Museum lui avait consacré une rétrospective à Londres en 1991. En France, il a fallu attendre deux décennies pour qu'un autre événement lui rende hommage. Barnaba, le fils de l'artiste, en collaboration avec la galerie Epokhé, avait initié une exposition en 2011 à Beaune au sein d’une ancienne coopérative agricole.

Portrait ©Courtesy Fornasetti

«Autant dire qu’il était grand temps, et naturel, de rendre hommage enfin à Piero Fornasetti au musée des Arts décoratifs», s’enthousiasme Olivier Gabet, commissaire de l'exposition précédemment présentée en 2013 au Triennale Design Museum de Milan.

1950 Plateau Poliedri ©Courtesy Fornasetti

Les formes simplissimes des assiettes ou objets d'art de la table s'effacent pour mettre en valeur chaque motif, véritable élément structurel de l'oeuvre de Fornasetti. Les pièces de mobilier (chaises, tables, paravents, secrétaires, certains imaginés en collaboration avec l’architecte Gio Ponti pour des demeures privées, paquebots ou casinos) jouent les trompe-l’œil, créent l'illusion, plongent le spectateur dans un voyage au travers d'étranges paysages métaphysiques, entre commedia dell’Arte et surréalisme.

Edition speciale L'Eclaireur - Marianne ©Courtesy Fornasetti

Paravent City of cards ©Courtesy Fornasetti

Assiette ©Courtesy Fornasetti

Autodidacte de formation (il sera renvoyé de l’Académie des beaux-arts de Brera en 1930 pour insubordination), Fornasetti expérimente toutes les techniques de gravure et d’impression et inaugure la Stamperia d’Arte Piero Fornasetti pour éditer lui-même ses œuvres et celles d'autres artistes plus établis:

«Dans les années 1990, il devient source d’inspiration pour certains designers tel que Philippe Starck. La première monographie que lui consacre Patrick Mauriès [en 2006, préfacée par Gio Ponti] et l’implication de son fils Barnaba, qui poursuit l’œuvre de ce père si prolixe et inventif, ont contribué à la redécouverte de l’œuvre, dont on prend désormais toute la mesure. L’exposition présente les grands thèmes de l’œuvre du designer: ses débuts, mal connus, comme peintre, qui permettent de revenir sur le contexte artistique italien et européen des années 1930, ceux du Novecento et du Retour à l’ordre, son activité d’imprimeur qui sous-tend toute son œuvre, les séries Tema e Variazioni et sa collaboration avec Gio Ponti.»

Panorama ©Courtesy Fornasetti

Newsletters

L'inceste était-il monnaie courante dans la Rome antique?

L'inceste était-il monnaie courante dans la Rome antique?

La réponse tient en trois lettres.

«Suprêmes», un biopic très «Authentik»

«Suprêmes», un biopic très «Authentik»

NTM a désormais son film bien à lui: JoeyStarr et Kool Shen, les origines. Porté par ses deux comédiens bluffants, le «Suprême» veut passer de mythe à légende.

On aime tous la bachata sans le savoir

On aime tous la bachata sans le savoir

Alors que la distanciation physique a été longtemps de rigueur, les corps se réchauffent enfin avec cette musique idéale pour faire la fête.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio