Science & santéMonde

En Floride, les expressions «réchauffement climatique» et «changement climatique» sont bannies

Repéré par Bénédicte Le Coz, mis à jour le 09.03.2015 à 12 h 44

Repéré sur FCIR

Miami / BK via FlickrCC License by

Miami / BK via FlickrCC License by

Les employés du Département de Protection de l’Environnement de Floride n’ont plus le droit d’utiliser les termes de «changement climatique» ou «réchauffement climatique» dans leurs supports de communication officiels, pas même dans leurs e-mails, selon des anciens employés dont le témoignage a été recueilli par le Florida Center for Investigative Reporting (FCIR) également publié par le Miami Herald.

A la place, il faut qu'ils disent «facteurs climatiques» ou «changements liés au climat», note le FCIR.

«Le message est venu de nos supérieurs», relate Christopher Byrd, avocat au Département de protection de l'environnement de 2008 à 2013. Kristina Trotta, une ex-employée, explique:

«On nous a dit que nous n’avions pas le droit de parler de quoi que ce soit qui ne soit pas réel. (…) Que nous devions représenter le discours du gouverneur.»

La censure officieuse (aucun porte-parole n'a voulu reconnaître son existence) aurait été mise en place après l’élection du gouverneur Rick Scott en 2011, relate le FCIR. Le républicain, réélu en 2014, a de nombreuses fois répété ne pas être convaincu que le changement climatique soit causé par l’activité humaine, malgré les preuves scientifiques.

L’Etat de Floride est pourtant fortement menacé par le réchauffement climatique. Dans la région, «le niveau de la mer s’est élevé de près de 20 centimètres au cours des quinze dernières années», racontait Le Monde en 2014, et il continue encore de monter.

Pour Harold Wanless, professeur à l’Université de Miami, cité par le FCIR, aucune mesure contre le réchauffement climatique ne pourra être prise en Floride si les décisionnaires ne peuvent pas ouvertement en parler.

«Il est complètement absurde de nier l’utilisation du terme "changement climatique", voire criminel à ce point.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte