Tech & internet

Twitter est bien un baromètre de l’humeur des téléspectateurs

Temps de lecture : 2 min

Une étude tend à le prouver: le réseau social permet de calculer l’engagement réel des téléspectateurs devant une émission.

REUTERS/Mario Anzuoni
REUTERS/Mario Anzuoni

Voilà une étude qui va faire figure d’argument commercial supplémentaire pour Twitter auprès des chaînes de télévision. La compagnie Nielsen a décidé d’analyser l’activité cérébrale de 300 personnes devant huit émissions télévisées, ainsi que leur façon de réagir en direct sur Twitter. Les résultats, rapportés par le blog bits du New York Times, viennent confirmer ce que Twitter affirme depuis longtemps: son réseau social est un baromètre très précis de l’engagement du public envers une émission à la télévision.

«Vous pouvez utiliser l’activité de Twitter pour prédire l’engagement envers l’émission, explique Avgusta Shestyuk, directrice de la division neuroscience chez Nielsen. Plus le public est engagé avec l’émission, et plus l’activité devient intense.»

Ainsi, grâce au suivi en direct de l’émission, les chaînes peuvent savoir quel passage a particulièrement plu ou non. De même, en amont de la diffusion d’une nouvelle saison d’une série, on peut mesurer l’impatience des fans, leurs attentes ou leurs craintes.

Twitter intéresse depuis longtemps les chaînes qui ont lancé le concept de «Social TV» afin d’entretenir sa relation avec les spectateurs sur Facebook et Twitter. Des téléspectateurs qui avaient vite décidé de commenter en direct les émissions sur le site de micro-blogging, comme l’expliquait en septembre 2014 Virgine Spies sur le site INA Global:

«Cela s’est déroulé notamment à partir de 2009, avec des programmes tels que La Nouvelle Star sur M6. Un peu plus tard, les chaînes et sociétés de production ont compris les enjeux attenants à ces live-tweets, et elles ont considéré qu’intégrer un dispositif de web social dans leur communication pouvait avoir un impact sur la communication globale sur leur programme.»

Les discussion de la communauté d’internautes est très importante pour les chaînes qui espèrent ainsi fidéliser leur audience. En effet, il faut être devant l’émission pour en parler et se sentir inclus dans la discussion sur Twitter. «A voir des personnes parler d’un même programme de façon positive sur les réseaux sociaux, les internautes ont tendance à zapper sur l’émission pour la regarder avec leur communauté», notait Virginie Spies.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Néanmoins, l’étude de Nielsen ne répond pas précisément à cette question très importante, comme le souligne le New York Times: «A quel point précisément les discussions sur Twitter augmentent l’audience d’une émission en particulier?»

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio