Économie / Monde

«Moi? Je ne suis pas riche!» Pourquoi personne ne se sent riche aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

Newport, Rhode Island, USA / Martin de Lusenet via Flickr CC License by
Newport, Rhode Island, USA / Martin de Lusenet via Flickr CC License by

Les Américains admettent rarement être riches, à quelques exceptions près. Warren Buffett vous dira qu’il est en réalité prospère, le chanteur Kid Rock admettra qu’il est «pété de thunes». Mais des gens comme Tom Perkins, un investisseur de capital risque, vous dira qu’il est fatigué d’être envié pour son argent et fera des analogies regrettables avec l’Allemagne nazie pour illustrer un complexe de persécution…

De manière générale, les Américains n’assument pas leur richesse. 1% seulement des Américains disent qu’ils font partie des «classes supérieures» selon le Pew Research Center. Tous les autres pensent donc que ces termes désignent des gens qui sont plus riches qu’eux.

Richard Reeves, un économiste de la Brooking Institution, propose une illustration convaincante de ce qu’il appelle le problème du «Moi? Je ne suis pas riche!».

En 2011, l’institut de sondage Gallup a demandé aux Américains quel revenu il fallait gagner pour être «riche». En général, ils ont donné comme réponse un montant qui était plus élevé que celui qu’ils gagnaient.

La plupart de ceux qui gagnaient 30.000 dollars (27.000 euros) par an ou moins pensaient qu’on était riche en gagnant un salaire annuel à 6 chiffres. Une majorité de ceux qui gagnaient entre 30.000 et 99.000 dollars pensaient qu’ils devaient franchir le seuil des 100.000 (89.700 euros) pour l’être. Et ainsi de suite.

Brookings Institution

Ces résultats ne sont pas surprenants. Les gens n’estiment généralement pas leur niveau de vie en termes absolus.

Ils y pensent en termes relatifs, et ont tendance à se comparer à leur groupe de pairs. Et comme la plupart d’entre nous connaissons quelques personnes qui possèdent une plus grosse maison, une plus belle voirture et prennent des photos de vacances plus intéressantes, il est aisé d’en conclure que non, nous ne sommes pas vraiment riches. On se moque des Américains à cause de cette tendance, mais elle est probablement universelle. Il se trouve simplement que c’est un problème aux Etats-Unis parce que, comme le note Reeves, ceux qui pensent qu’ils ne doivent pas payer d’impôts considèrent que c’est aux riches de le faire.

Ce qui devient un problème politique dans un pays où, apparemment, personne n’est riche…

Newsletters

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Le plan de relance économique ou comment gâcher 100 milliards d'euros

Le plan de relance économique ou comment gâcher 100 milliards d'euros

Les mesures annoncées le 3 septembre sont plus inspirées par des considérations politiques que par une logique économique rigoureuse.

Newsletters