Sciences

Des scientifiques ont trouvé la musique parfaite pour votre chat

Temps de lecture : 2 min

Cela les aiderait même à rester calmes.

Big Buddy, photo Wikimédia CC par Christina Rutz
Big Buddy, photo Wikimédia CC par Christina Rutz

Des chercheurs des universités du Wisconsin et du Maryland se sont lancés dans un projet un peu particulier: composer une musique pour les chats.

Charles Snowdon, qui a dirigé l’étude aujourd’hui publiée dans le journal Applied Animal Behaviour Science, est satisfait du résultat: il a expliqué au site Discovery News que les chats «se frottaient souvent à l’enceinte quand la musique était diffusée». Pour y arriver, les scientifiques ont travaillé en collaboration avec le compositeur David Teie pour sélectionner les sons capables de toucher la sensibilité des félins.

«Nous avons regardé les vocalisations naturelles des chats et avons fait correspondre notre musique à la même bande de fréquence, qui est au moins un octave plus haut que les voix humaines, explique Charles Snowdon au site. Nous avons incorporé des tempos qui, selon nous, pouvaient intéresser les chats, le tempo d’un ronronnement dans un extrait et le tempo de lapements dans un autre, et comme les chats utilisent beaucoup de fréquences de glissement dans leurs appels, la musique pour chat a beaucoup plus de notes glissantes que la musique humaine.»

Si pour certains ce genre de composition peut ressembler à une blague, les responsables de l'étude pensent que cela peut aider à garder les chats calmes lorsqu'ils font face à des moments de stress intense. Et le plus incroyable, c’est que ces musiques sont parfois plus agréables à l’écoute que certaines des musiques humaines trônant en tête des classements sur iTunes. Vous pouvez écouter des extraits ici, ici, ou encore .

Seules deux compositions humaines ont trouvé grâce aux oreilles des chats: l’Elégie de Fauré et l’Air sur la corde de sol de Jean-Sébastien Bach.

L’homme cherche depuis longtemps à savoir si l’émotion suscitée par certaines musiques peut aussi toucher les animaux. En 2009, la radio NPR expliquait que David Teie et Charles Snowdon avaient déjà composé de la musique, mais cette fois pour les singes, qui montraient alors des signes d’attention similaires aux chats. Mais à l’époque, certains spécialistes en musicologie estimaient qu’on ne pouvait pas savoir si les animaux réagissaient aux enregistrements ou simplement aux sons imitant les bruits que les caractérisent.

Peu importe pour le compositeur et son collègue scientifique. Sur leur site musicforcats.com, on peut lire la phrase suivante:

«Dans 100 ans, on devra apprendre aux gens que la musique n’a d’abord été disponible que pour les humains.»

En attendant que ce jour arrive, on vous laisse avec ça.

Slate.fr

Newsletters

Sentir bon est aussi une histoire d'hormones

Sentir bon est aussi une histoire d'hormones

Les œstrogènes et la progestérone semblent jouer sur l'attractivité olfactive féminine.

Dix minutes de méditation par jour améliorent l’efficacité du cerveau

Dix minutes de méditation par jour améliorent l’efficacité du cerveau

On prête moult vertus à la méditation de pleine conscience, parfois sans base scientifique. Pour ce qui est d’améliorer la concentration ou la mémoire de travail, la science a parlé, et elle valide.

Je suis colère, donc je suis

Je suis colère, donc je suis

Dans les sciences, la sphère féministe ou en politique, le règne de l'esprit cartésien vacille.

Newsletters