Culture

La tête géante de Mao Zedong jeune: une représentation rare

Temps de lecture : 2 min

 China 2011 Mao Ze Dong / phileole via Flickr CC Licence By
China 2011 Mao Ze Dong / phileole via Flickr CC Licence By

Dès son plus jeune âge, Mao Zedong a montré un vif intérêt pour les politiques radicales. Nombre de ses premières incursions dans la pensée communiste ont commencé dans la ville de Changsha, au centre-sud de la Chine, où il est maintenant honoré par une énorme version de granit de sa tête.

Crédit : 黄丹

Contrairement à la plupart des représentations du «Grand Timonier», la statue de 32 mètres de haut construite sur l’île Orange située sur la rivière de Changsha évoque le personnage controversé comme un homme en pleine jeunesse.

Avec des cheveux de pierre qui semblent voler dans le vent et les traits lisses d’un voyou fringant, le buste, construit en 2007, se fonde sur le physique de Mao vers 1925. Cela diffère des portraits habituels d’un homme d’Etat âgé, ou d’un «timonier» du pays.

Crédit: phileole via Flickr

Crédit : 黄丹

La statue se distingue non seulement par sa taille, mais aussi par sa représentation audacieuse.

De ce fait, l’œuvre n’a pas échappé aux critiques. Au vu du coût estimé à 300 millions de dollars, de nombreuses personnes ont trouvé que l’hommage était dépensier. Cependant, la fierté de Changsha de faire partie de la vie de Mao était assez grande pour surmonter toute objection.

Crédit: phileole via Flickr

Peu importe ce que l’on ressent à propos du grand leader, ou du communisme en général, l’œuvre imposante de Changsha en hommage au héros est un spectacle impressionnant et un rappel indélébile de l’influence persistante de Mao Zedong dans la culture chinoise.

Pour en savoir plus sur la tête géante de Mao, visitez le site d'Atlas Obscura

Atlas Obscura

Ella Morton Journaliste

Newsletters

Peter Hujar était le meilleur photographe de l'underground new-yorkais

Peter Hujar était le meilleur photographe de l'underground new-yorkais

Avec son objectif, il a capté New York en after, un New York où, après avoir fait la fête, on se retrouve chez soi et dans le silence. Son œuvre a été éclipsée par celle de Mapplethorpe.

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

En cet automne, (re)découvrez une scène historique de la capitale qui met à l’honneur le répertoire lyrique français tout en faisant la part belle à la création contemporaine et aux innovations artistiques.

«Martin Eden», la légende du siècle

«Martin Eden», la légende du siècle

Le film de Pietro Marcello réinvente le grand livre de Jack London pour une traversée hallucinée et lucide d'un passé porteur des promesses, des menaces et des fantômes du présent.

Newsletters