Tech & internetScience & santé

Comment deux chercheurs utilisent les GIF pour indexer nos émotions sur Internet

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 02.03.2015 à 15 h 36

Repéré sur Wired, Washington Post

Le site GIFGIF

Le site GIFGIF

Travis Rich et Kevin Hu sont deux jeunes chercheurs du prestigieux Media Lab du MIT, et leur spécialité très médiatique est l’analyse des GIF animés sur Internet.

Ils ont élaboré une méthode de crowdsourcing pour identifier les émotions transmises par le visage et les attitudes des personnages des GIF grâce aux avis des internautes, afin de pallier une des grandes faiblesses des ordinateurs, qui est de reconnaître l’émotion humaine dans la communication non verbale.

Leur but, comme ils l’expliquaient en mai 2014 dans une interview au Washington Post, est alors explicitement de créer le meilleur moteur de recherche de GIF du monde. Sur le site, appelé GIFGIF, les internautes sont invités à choisir parmi deux GIF celui qui correspond le mieux à une émotion (selon le même principe que Place Pulse pour les rues et les espaces publics sur Google Street View, un autre projet du Lab dont nous vous avions parlé).

Grâce aux plus de 2,7 millions de votes obtenus sur le site, il est possible d’obtenir un GIF qui exprimerait de l’amusement à 60%, du dégoût à 30% et du soulagement à 10%...

Des GIF exprimant la joie selon GIFGIF

Le site Wired détaille les nombreux projets annexes en développement à partir de cette première trouvaille.

L’un d’eux, MirrorMirror, est une sorte de miroir à GIF: une caméra cachée analyse l’expression faciale en temps réel, cherche au sein de la base de données quels GIF expriment une émotion proche et les projettent sur le miroir.

Le projet de miroir à GIF

Le duo est sur le point de lancer une API qui permettra à quiconque d’intégrer sur une appli ou un site la recherche de GIF dans l’immense base de données de GIFGIF, à la recherche du «contenu émotionnel» le plus approprié.

Des applications d’intelligence artificielle pourraient bénéficier de cette méthode, comme par exemple une application qui analyserait le texte d’un message de chat et suggèrerait un GIF approprié en fonction de l’humeur du message.

GIF exprimant le dédain selon GIFGIF

Mais il y a encore mieux, poursuit Wired: ils vont lancer une plateforme, Quantify, qui permettra d’appliquer le principe d’une base de données indexant les émotions associées à d’autres formats que des GIF. Il pourrait par exemple s’agir de recettes et de plat. Grâce à l'identification des adresses IP des votants, la plateforme pourrait également étudier si les mêmes propositions sont associées aux mêmes émotions, ou s'il existe des spécificités régionales. Les possibilités sont immenses pour les marketeurs et les deux chercheurs sont déjà en contact avec de gros sponsors privés du Media Lab.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte