Tech & internetScience & santé

L'impact sur notre vie des mails professionnels reçus en dehors du boulot

Repéré par Myriam Lebret, mis à jour le 02.03.2015 à 12 h 38

Repéré sur Mainstreet, Business News Daily, News Room America

Hard Work (Vicios I) / Eneas De Troya via Flickr CC Licence By

Hard Work (Vicios I) / Eneas De Troya via Flickr CC Licence By

Les mails de vos supérieurs vous pourissent la vie? Wendy Boswell, Marcus Butts et William Becker de la Texas A&M University ont étudié l'impact des mails professionnels reçus en dehors des heures de travail sur l'état d'esprit des salariés. 

Mainstreet explique que l'équipe de chercheurs a interrogé 341 salariés sur une période de sept jours. Les participants remplissaient un questionnaire après la fin de leurs horaires de travail à chaque fois qu’ils recevaient un mail professionnel. En tout, 21% de ces communications électroniques étaient envoyées par les supérieurs, 41% par les collègues, 16% par les subordonnés et 22% par les clients. 

Contactée par Business News Daily, Wendy Boswell explique:

«Cette étude se focalise sur ce qui provoque le plus d’effets dans les mails et quels en sont les éléments ou les caractéristiques.»

Les effets des mails en dehors des heures de bureau peuvent être positifs ou négatifs. Leur impact sur le salarié sera différent selon le ton employé dans le message, son contenu, son émetteur, ou encore le temps nécessaire pour y répondre ou réaliser le travail demandé. Marcus Butts parle des résultats de l'étude:

«Il y a eu des preuves évidentes que les contenus positifs dans les mails généraient de la joie et que les contenus plus négatifs engendraient de la colère. Cependant, la colère avait plus de chance de se déverser dans la vie personnelle des gens et d’interférer avec leurs pensées et leur comportement.»

News Room America raconte que Marcus Butts a commencé à penser à cette étude quand il s'est aperçu que les mails professionnels reçus par son épouse en dehors des horaires de travail affectaient leur vie de couple pour le meilleur comme pour le pire et s'est demandé si d'autres vivaient la même chose. 

Selon l'étude réalisée, les mails encourageants, ceux dans lesquels les participants sont complimentés, ou ceux qui demandent des tâches de courte durée, ne posent généralement pas de problème. Ils peuvent même avoir un impact positif sur les personnes. En revanche, lorsqu'un salarié trouve son supérieur trop autoritaire, tous les mails, qu'ils viennent de leur patron où d'un collègue, le mettront en colère. 

«En général, les employés réagissent de manière négative aux mails de leurs supérieurs par rapport à ceux des autres, quelle que soit la nature du mail. Ils se sentent peut-être obligés de s'occuper de ce mail et/ou ont le sentiment que leur supérieur est particulièrement intrusif dans leur vie personnelle», souligne Wendy Boswell. 

La chercheuse conseille aux employeurs de faire en sorte que les mails envoyés hors des heures de travail soient encourageants. 

Mais les communications électroniques pendant notre temps libre n'ont pas seulement des répercussions sur notre humeur. En septembre, comme le rappelle Mainstreet, une étude allemande publiée dans Chronobiology International a démontré que vérifier ses mails ou répondre à des appels professionnels chez soi conduit à des problèmes de santé

Réalisée sur 57.000 Européens, l'étude a trouvé une corrélation entre les mails en dehors du temps de travail et des troubles du sommeil, des maux de tête, de la fatigue, de l’anxiété, des problèmes digestifs, ou encore des problèmes musculaires et cardiovasculaires. Selon cette étude, 90% des salariés ont un accès à leur boîte pro via leur téléphone et un tiers des personnes y accède plus de 20 fois par jour. 

En 2014, nous vous racontions d'ailleurs que nombre de salariés développaient une addiction à Internet en dehors du bureau. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte