Slatissime

Élixir

Antigone Schilling, mis à jour le 05.03.2015 à 10 h 25

Manifesto L'Elixir, par Yves Saint Laurent.

Manifesto L'Elixir, par Yves Saint Laurent.

C’est un mot passé de la potion un peu magique à une terminologie marketing ajoutant rêve et préciosité à un parfum. L’élixir, en termes de concentration, figure souvent entre extrait (parfum) et eau de parfum. Avec une étymologie grecque autour de l’idée de médicament (xerion), auquel s'ajoute un el arabe et une touche de mystère.

Dans L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences de Diderot, l’élixir était ainsi défini: «On entend par élixir une liqueur ordinairement spiritueuse, chargée, soit par l'extraction, soit par la distillation, des parties médicamenteuses de plusieurs drogues, et destinée à l'usage intérieur.» Passé par la case alchimique (pierre philosophale) puis dénomination d’alcools, l’élixir pose aujourd’hui son nom magique sur la parfumerie.

Si Aromatics Elixir (Clinique), lancé en 1978, grand chypre intemporel, a utilisé le mot avec tous ses charmes, les noms de parfums le contenant sont aujourd’hui pléthore. Du parfum de Shakira en passant par Nina (Nina Ricci), Poison (Christian Dior), l’Elixir des merveilles (Hermès), So Elixir (Yves Rocher), Manifesto (Yves Saint Laurent)... l’Elixir incarne une nouvelle potion de rêve pour la parfumerie.

Antigone Schilling
Antigone Schilling (18 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte