Culture

Tous les plans de «House of Cards» se ressemblent

Temps de lecture : 2 min

Comment composer un plan «House of Cards» : bleu devant, jaune derrière.

Pour être clair, House of Cards a une excellente photographie. Chaque plan est composé avec précision et une élégance austère, soulignant le monde froid et calculateur de Frank Underwood.

Dans cette interview pour un podcast, le directeur de la photographie de la série Igor Martinovik explique comment House of Cards utilise son style visuel pour souligner l’histoire: en l’occurrence, la caméra ne fait pas de mouvements verticaux et horizontaux en même temps, permettant de créer une sensation de quiétude.

Mais cette excellence permanente inclut un trait si consistant que cela en devient déconcertant.

Quasiment chaque plan de cette série est composé de façon à placer un objet bleu pâle au premier plan et une lumière jaune en arrière-plan.

Parfois, le premier plan est plus noir que bleu, l’arrière-plan tire plus vers un vert blafard, ou, si la scène est en extérieur, alors l’arrière-plan est nécessairement noir ou bleu ciel, mais une fois que vous commencez à noter cette habitude particulière de la palette colorimétrique de House of Cards, il devient difficile de ne plus le voir.

Je suis devenu si obsédé par cette bizarrerie que j’ai dû en faire une vidéo pour la démontrer. J’ai choisi trois épisodes différents des saisons 1 et 2, et extrait un plan des scènes sur lesquelles je suis tombé. Toutes les scènes que j’ai trouvées contiennent cette combinaison de couleurs. Regardez la vidéo ci-dessus.

Chris Wade Journaliste

Newsletters

«Last Christmas», la chanson de Noël qui a écrit le destin de George Michael

«Last Christmas», la chanson de Noël qui a écrit le destin de George Michael

George Michael voulait faire de «Last Christmas» l'un des plus grands tubes pop de l'histoire. En décédant un 25 décembre, il en ferait l'une des plus poignantes chansons de Noël.

Verra-t-on une Miss France arabe couronnée cette année?

Verra-t-on une Miss France arabe couronnée cette année?

Elles sont les grandes absentes des palmarès malgré une volonté de diversité du comité d'organisation.

«Derniers Jours à Shibati» et la résistance du documentaire à l'ère de la post-vérité

«Derniers Jours à Shibati» et la résistance du documentaire à l'ère de la post-vérité

Consacré à la destruction d'un vieux quartier d'une mégapole chinoise, le film de Hendrick Dusollier est un excellent témoin des puissances, mais aussi des exigences du genre.

Newsletters