Économie / Monde

L’abrogation d’une loi anti-adultère est bonne pour la bourse

Temps de lecture : 2 min

Des employés à la Bourse de Corée du Sud. Séoul, le 30 décembre 2013. REUTERS/Kim Hong-Ji
Des employés à la Bourse de Corée du Sud. Séoul, le 30 décembre 2013. REUTERS/Kim Hong-Ji

En Corée du Sud ,la Cour constitutionnelle a invalidé jeudi la loi punissant l’adultère, en application dans le pays depuis 1953. L’abrogation a provoqué une hausse des actions des entreprises concevant des préservatifs ou des pilules du lendemain, relève Reuters.

«L’action de l’entreprise Unidus, qui fabrique des produits à base de latex, comme des préservatifs, a grimpé jusqu’au plafond de 15% de hausse quotidienne. Hyundai Pharmaceutical Co Ltd, qui produit des pilules du lendemain et des tests de grossesse, a gagné 9,7%, lui permettant de rattraper ses récentes pertes.»

La décision d’abroger la loi est survenue alors que de nombreux progressistes la taxaient d'anachronique, de rétrograde voire d'«hypocrite» selon RFI qui soulignait le 20 février que «près de quatre Coréens mariés sur dix reconnaissent avoir déjà eu une relation extraconjugale».

Quelques milliers de plaintes ont été déposées chaque année, mais aucun emprisonnement pour adultère n'a été recensé par des procureurs l'année dernière, relate Reuters.

Newsletters

La folie bitcoin ou l'incroyable engouement pour une monnaie controversée

La folie bitcoin ou l'incroyable engouement pour une monnaie controversée

Ce pur produit spéculatif qui bat tous les records est à l'origine d'une consommation d'électricité stupéfiante et semble paradoxalement séduire les millennials.

Quand les banques et leurs assurances scrutent votre carnet de santé

Quand les banques et leurs assurances scrutent votre carnet de santé

Certaines personnes souffrant d'une maladie ou d'un handicap finissent même par renoncer à leur projet d'emprunt.

Comment le Nigéria est-il devenu l'un des leaders mondiaux du bitcoin?

Comment le Nigéria est-il devenu l'un des leaders mondiaux du bitcoin?

Les Nigérians profitent de transactions facilitées grâce aux bitcoins.

Newsletters