CultureMondeSlatissime

Maison design pour crabe nomade

Elodie Palasse-Leroux, mis à jour le 28.02.2015 à 13 h 32

 © Aki Inomata

© Aki Inomata

En 2009, l'ancienne ambassade de France à Tokyo organisait avant sa destruction une exposition d'envergure, «No Man's land». Aki Inomata y participait. La designer japonaise apprenait avec surprise que le terrain, jusque là propriété de la France, devenait japonais pour le demi-siècle suivant– avant de revenir aux mains des Français. L'image du crabe bernard l'ermite, qui change de carapace au gré de ses pérégrinations, lui vient alors à l'esprit:

«Un territoire qui passe d'un pays à l'autre, sans heurt. Il s'agit du même, mais sa définition change. On peut comparer la situation à celle des crabes ermites, dont l'apparence est modifiée quand ils changent de carapace.»

 Aki Inomata

Aki Inomata se met ainsi à concevoir des «maisons» pour crabes nomades, imprimées en 3D et évoquant des capitales mondiales: «En échangeant leurs carapaces, ils donnent l'impression de traverser les frontières.»

 Aki Inomata

 Aki Inomata

Elle poursuit: 

«Pour mon premier essai, je leur ai donné des formes sphériques, et les crabes ont ignoré mes refuges. A l'aide d'un tomodensitomètre (CT scan), j'ai étudié la forme naturelle de leurs coquilles et imprimé les coordonnées obtenues grâce à une imprimante 3D pour obtenir des coquilles au sein desquelles ils pourraient bouger.»

Une deuxième série a suivi, à laquelle Aki Inomata vient d'ajouter White Chapel, une pièce inspirée des «wedding chapels» communément vues au Japon.

 Aki Inomata

Curiosité nippone, ces édifices abritent 60% des mariages, organisés dans un «style chrétien», explique la designer, «tandis que seul 1% de la population est d'obédience chrétienne.»

 Aki Inomata

On les voit donc éclore au milieu du paysage urbain, adoptant un style gothique, romanesque, des façades d'un blanc pur. Pas d'ornementation sur les cotés ni la façade arrière, afin de se faire une place discrète dans le quartier et s’accommoder des nombreux enchevêtrements de fils électriques.

Autant de traits qui ont inspiré la designer japonaise. Les crabes ont l'air ravi de l'aubaine.

Elodie Palasse-Leroux
Elodie Palasse-Leroux (67 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte