Tech & internet

Pour que vos images soient virales sur Pinterest, mettez du rouge

Temps de lecture : 2 min

Pantone color filter array / mingusmutter via Flickr CC Licence By
Pantone color filter array / mingusmutter via Flickr CC Licence By

Vous voulez que vos images deviennent virales sur Pinterest? Misez sur le rouge. Une étude publiée dans Plos One le 6 février, et reprise par Gizmodo, s'est penchée sur l'influence de la couleur dans les images que nous choisissons de partager via les réseaux.

Eric Gilbert et Saeideh Bakhsi, les deux auteurs de cette étude, ont choisi Pinterest pour étudier le comportement des internautes. Après avoir observé un million d'images diffusées sur le réseau social entre 2009 et 2011, les deux chercheurs ont découvert une corrélation couleur/viralité:

«Les résultats globaux impliquent que les images ayant comme couleur dominante du rouge, du rose ou du violet ont plus de chances d'être épinglées tandis que les images à dominante noire, jaune, verte ou bleu voient leurs chances de diffusion réduites.»

Le choix de ces couleurs n'est pas vraiment une surprise puisque, comme Gizmodo le souligne, la plupart des utilisateurs de Pinterest sont des femmes. Or, comme nous le rapportions en 2013, des expériences comparatives ont démontré que le violet faisait par exemple partie des couleurs préférées des femmes, alors que les hommes ont majoritairement tendance à le rejeter.

Pinterest ne croule pas sous le rouge pour autant, puisque 27% des images présentes sur le réseau sont jaunes, tandis que les couleurs comme le rouge et le violet sont les moins présentes (0,2%), mais les plus partagées.

L'une des hypothèses avancée par les auteurs de l'étude est que les utilisateurs de Pinterest préfèrent partager des images excitantes (le rouge est connu pour réveiller la passion) ou élégantes (avec du violet) plutôt que celles qui suggèrent la détente et le réconfort (le bleu et le vert). Une hypothèse qui conforte les chercheurs dans l'idée que les contenus évoquant des émotions fortes sont souvent les plus diffusés.

Gizmodo rappelle cependant que l'étude ne s'intéresse pas aux interactions entre les couleurs et le contenu de la photo: sur ce réseau social, les recettes de cuisines, la mode et les travaux manuels sont très populaires, ce qui oriente certainement la couleur des images les plus virales.

Dans leur publication, Eric Gilbert et Saeideh Bakhsi se demandent si les résultats seraient les mêmes pour d'autres sites de partage d'images qui n'ont pas les mêmes objectifs que Pinterest, comme Instagram (tourné vers les personnes) ou Flickr (photos plus professionnelles):

«Il semble raisonnable d'estimer que sur Imgur –créé par Reddit et connu pour être la source de beaucoup de mèmes du site– nous observerions une résurgeance plus forte de blanc, en prenant simplement en compte le texte apposé sur les mèmes.»

Sur les autres réseaux, les avis sont partagés. Dans un article sur la meilleure manière de rendre une image virale sur Instagram, Complex conseille aussi à ses lecteurs d'utiliser la couleur rouge. Le site reprend une étude qui explique que le rouge a tendance à stopper net les utilisateurs dans leur scrolling intempestif.

Néanmoins, en 2013, nous expliquions que sur Instagram les couleurs à dominante bleue généraient 24% de likes en plus que les images avec du rouge selon Curalate, qui avait étudié plus de 8 millions de photos.

Slate.fr

Newsletters

Souriez, Facebook regarde votre famille

Souriez, Facebook regarde votre famille

Le réseau social veux scanner vos profils pour mieux connaître votre foyer.

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

La quantité de données produite à l’ère du numérique croit de façon exponentielle. L’humanité produit ainsi en deux jours autant de données qu’au cours des deux derniers millions d’années. Les études révèlent des chiffres astronomiques: en 2020, l...

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les produits utilisés dans ces séquences, inoffensives en apparence, sont très souvent trop gras, sucrés et salés.

Newsletters