Monde / Société

Aller au travail en patins à glace? Direction Edmonton, au Canada

Temps de lecture : 2 min

Le projet d'un architecte qui réfléchit à tirer profit du climat va être testé: inonder une route de 11 kilomètres qui va glacer pour l'hiver.

Patinage, boulot, dodo. Cette routine pourrait bientôt être une réalité pour les résidents d'Edmonton au Canada, où la mise en place d'une piste «patinable» sera testée l'année prochaine, rapporte la BBC.

L'idée du Freezeway, une «route glacée» de 11 kilomètres vient de l'architecte canadien Matthew Gibbs, qui a réfléchi à des façons de tirer parti du climat particulier d'Edmonton, où les températures moyennes sont en dessous de zéro de novembre à mars.

En 2013, son projet de faire inonder et geler une piste dans la ville avait gagné le prix Coldscapes, et il en a reparlé fin janvier lors de la conférence Winter Cities. Pour Matthew Gibbs, la piste patinable est un moyen de promouvoir des moyens de transport non polluants, ainsi que des activités sportives pour lutter contre la léthargie hivernale. Il souligne que ce genre d'attraction pourrait aussi attirer des touristes.

Une partie de la piste serait créée sur des anciennes voies ferrées, et après l'hiver, la «route glacée» pourrait simplement se convertir en piste cyclable.

Malgré un grand enthousiasme médiatique, les résidents ne sont pas tous convaincus: en janvier, le journal Edmonton Sun rapportait qu'un conseiller municipal avait qualifié le Freezeway «d'idée la plus stupide que j'ai jamais entendu». La mairie ne s'est pour l'instant pas formellement associée à ce projet.

Pourtant, ce genre de piste existe déjà au Canada: il y en a une sur le canal Rideau à Ottawa (8km de long) et une autre de 9km sur la Red River de Winnipeg (The Forks). La différence est que le Freezeway serait artificiellement inondée.

Newsletters

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Parce que le service de sécurité chargé d'assurer la protection d'Ivanka Trump n'avait pas accès à ses toilettes, les contribuables américains ont déboursé 3.000 dollars par mois pour que les agents puissent se soulager.

Newsletters