Double XMonde

Des députés canadiens veulent rendre l'hymne de leur pays non genré

Repéré par Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 24.02.2015 à 17 h 06

Repéré sur Le Journal de Montréal, CBC

Alberta le  4 juillet 2014. REUTERS/Todd Korol.

Alberta le 4 juillet 2014. REUTERS/Todd Korol.

Le Canada aura-t-il bientôt le premier hymne non genré du monde? C’est en tout cas ce que propose un projet de loi déposé par le Parti libéral et débattu à la Chambre des communes d’Ottawa lundi. Mais, comme l’explique Le Journal de Montréal, la réforme risque bien de ne pas être adoptée à cause de l’opposition des députés conservateurs.

La proposition de loi des députés libéraux voudrait remplacer une ligne de la version en anglais de Ô Canada, l’hymne du pays d’Amérique du Nord. Jusqu'à présent, le texte utilise l'expression «tous tes fils». Une mention que les députés libéraux aimeraient remplacer par «nous tous».

L'initiative rappelle celle de députées autrichiennes, qui en 2011 voulaient remplacer l'hymne national du pays jugé trop sexiste.

 

CBC rapporte la façon dont le député libéral Mauril Bélanger, à l’initiative de la proposition de loi, explique sa démarche:

«Nous aimons notre pays et tous ses habitants. Notre hymne est important pour nous et nous voulons qu’il inclut clairement tous les Canadiens. Les deux mots sont petits, mais significatifs. Cela ferait en sorte que plus de 18 millions de femmes canadiennes soient comprises dans notre hymne national.»

Les mots utilisés par l’hymne du Canada sont une référence aux soldats de la Première Guerre mondiale. Sauf que, comme Bélanger l’explique, de nombreuses femmes ont aussi participé à l’effort de guerre, que ce soit en temps qu’infirmière ou bien qu'ouvrière.

Les changements ont cependant peu de chance d’être validés par le parlement fédéral, le gouvernement étant conservateur. D’après le député conservateur Costas Menegakis, qui s’oppose au changement de termes, les Canadiens sont de toute façon opposés à toute réécriture. Un sondage datant de 2013 indiquait que c’était le cas de 65% des habitants du pays:

«Les Canadiens de tout le pays, les hommes et femmes, sont contre le changement et ont exprimé cela. Soutenir ce projet de loi serait leur dire, haut et fort, que ce que veut la majorité des Canadiens ne compte pas.»

La proposition de loi devrait revenir devant les députés canadiens au printemps.Comme le note Canoe, c’est le neuvième projet qui propose des modifications à l'hymne national, mais le premier à faire l'objet de débats.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte