Culture

Les Oscars résumés en 4 vidéos et 4 GIF

Temps de lecture : 2 min

Et deux photos.

Tegan et Sara le 22 février 2015 durant les Oscars. REUTERS/Mike Blake
Tegan et Sara le 22 février 2015 durant les Oscars. REUTERS/Mike Blake

Vous avez manqué les Oscars? Voici les quelques moments qu'il ne fallait pas manquer.

1.Patricia Arquette demande l'égalité salariale

La comédienne de Boyhood a emporté l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa performance remarquée dans le film de Richard Linklater. Aucune surprise de ce côté-là. Il y en a eu davantage dans son discours de remerciement: quelques semaines après les Sony Leaks, qui ont mis en lumière de manière concrète l'inégalité de salaires entre acteurs et actrices à Hollywood, Arquette a clamé le besoin d'en finir avec cette injustice.


2.La réaction de Meryl Streep

Mieux encore que le discours de Patricia Arquette, il y a eu la réaction de Meryl Streep au discours de Patricia Arquette:

3.Le Lego movie, en vrai

L'un des meilleurs moments, selon Aisha Harris de Slate.com, est celui où Tegan et Sara, groupe de pop rock canadien, et The Lonely Island, troupe de comiques, ont rejoué grandeur nature la chanson Everything Is Awesome, du génial LEGO Movie. Et Oprah a même débarqué dans l'histoire.

Tegan et Sara le 22 février 2015 durant les Oscars. REUTERS/Mike Blake

Tegan et Sara le 22 février 2015 durant les Oscars. REUTERS/Mike Blake

4.Le moment émotion qui a fait pleurer Chris Pine

Common et John Legend sont montés sur scène avant que ne soit remis l'Oscar de la meilleure chanson originale, pour chanter Glory sur fond d'images représentant la marche de Selma, marche menée par Martin Luther King contre le racisme la ségrégation et pour les droits civiques des noirs aux Etats-Unis. La chanson évoque l'unité, le racisme la violence et les événements de Ferguson qui ont bouleversé le pays. Les yeux étaient plein de larmes.


Notamment ceux de David Oyelowo, le comédien qui incarne Martin Luther King dans Selma, film d'Ava DuVernay:

Et ceux de Chris Pine:

5.Le discours de Common et John Legend

Quelques minutes après avoir chanté, les deux artistes sont remontés sur scène pour recevoir l'Oscar de la meilleure musique de film et se sont lancés dans un discours sur la lutte pour la justice en expliquant qu'elle était toujours d'actualité, mentionnant notamment la lutte pour la liberté d'expression en France...

6.Julian Moore a enfin gagné

Aussi fou que ça puisse paraître, Julian Moore n'avait jamais reçu d'Oscar. C'est enfin fait, pour sa performance exceptionnelle dans Still Alice –un film par ailleurs assez mauvais– dans lequel elle joue une universitaire brillante atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr

Newsletters

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

Newsletters