Science & santé

Douze scénarios sérieux de fin du monde

Repéré par Eric Leser, mis à jour le 22.02.2015 à 8 h 41

Repéré sur Financial Times, Tech Times, The Independent

Des «horloges de la fin du monde» affichées par Greenpeace à Hong Kong en 2007. REUTERS/Bobby Yip

Des «horloges de la fin du monde» affichées par Greenpeace à Hong Kong en 2007. REUTERS/Bobby Yip

Depuis l’origine des civilisations, les prophètes de malheur se sont succédés annonçant la fin du monde et la fin des temps souvent pour des raisons religieuses et à la suite de colère des Dieux ou de Dieu. Plus scientifiquement, une équipe commune de l’Institut pour le futur de l’humanité de l’Université d’Oxford et de la Global Challenges Foundation ont établi une liste des risques auxquels fait face l’humanité que résume le lui aussi très sérieux Financial Times.

Si la civilisation a disparu à un nombre presque infini de reprises dans de nombreuses fictions, cette question est totalement ignorée des gouvernements et des institutions. «Nous avons été surpris de découvrir que personne n’a compilé une liste de risque mondiaux dont l’impact peut être considéré comme sans limites», explique le co-auteur de l’étude, Dennis Pamlin de la Global Challenges Foundation. «Nous ne voulons pas être accusés d’être alarmistes, mais nous voulons que les responsables politiques prennent conscience».

Le rapport commence ainsi par ces mots: «C’est une évaluation scientifique de la possibilité d’une disparition, certainement, mais plus encore un appel à l’action construit sur le pari que l’humanité est capable de faire face aux défis et peut en faire des opportunités…».

La plupart de ces risques sont endogènes et liés au développement humain économique et technologique. L’évaluation de la probabilité de ces risques est complexe, notamment parce que bon nombre sont directement liés: un réchauffement climatique extrême et hors de contrôle peut créer un effondrement écologique et une déroute de la gouvernance dans le monde. Mais d’un point de vue général, l’ensemble des risques évalués représente une menace sérieuse pour l’avenir de l’humanité.

Stuart Armstrong de l’Institut pour le future de l’humanité de l’Université d’Oxford estime «qu'évaluer le risque d’extinction à moins de 5% serait bien trop optimiste».

-Conséquences inconnues

Un risque qui regroupe ceux auxquels nous ne songeons pas ou qu’il est absolument impossible de mesurer comme le fait d’envoyer des signaux à une civilisation extraterrestre qui viendra nous détruire. Probabilité: 0,1%

-Un impact d’astéroïde

Un astéroïde d’au moins 5 kilomètres frappe la terre en moyenne tous les 20 millions d’années. Il peut effacer en quasi totalité la vie sur terre. Mais nous faisons des progrès pour les repérer et peut-être pourrons-nous les faire dévier. Probabilité: 0,00013%

-Intelligence artificielle

C’est la menace apocalyptique la plus évoquée en ce moment. Personne ne sait quand une intelligence artificielle extrême pourrait prendre le contrôle de la planète et décider de détruire les humains. Du coup la fourchette de probabilité est très large. Probabilité: 0-10%

-Supervolcan

Une éruption envoyant des milliers de kilomètres carrés de cendres et autres matériaux dans l’atmosphère pourrait créer un hiver volcanique avec les mêmes effets que l’impact d’un astéroïde tueur ou d'une guerre nucléaire massive. Cela provoquerait une extinction de masse de la vie sur terre. Probabilité: 0.00003%

-Effondrement écologique

Un effondrement total de l’écosystème planétaire qui ne serait plus capable de nourrir une population de milliards d’êtres humains est un risque complexe à étudier. Il existe mais sa probabilité n’est pas mesurable aujourd’hui. Probabilité: inconnue

-Déroute de la gouvernance mondiale

Cette catégorie couvre notamment une gestion si catastrophique des affaires de la planète qu’elle précipite un effondrement de la civilisation. Là encore, la probabilité ne peut pas être estimée. Probabilité: inconnue

-Effondrement systémique

Cette fois-ci, c’est l’économie ou la société qui s’effondrent de l’intérieur provoquant l’anarchie généralisée et la disparition de la civilisation. Probabilité: inconnue

-Changement climatique extrême

Les modèles actuels et conventionnels de mesure du réchauffement climatique lié à l’activité humaine calculent qu’il pourrait représenter une hausse des températures pouvant aller jusqu’à 4 degrés celsius en moyenne. Mais une spirale hors de contrôle de réchauffement dépassant de loin les 4 degrés pourrait conduire à une famine planétaire, des révoltes et la fin de la civilisation. Probabilité: 0,01%

-Guerre nucléaire

Une guerre nucléaire entre les Etats-Unis et l’URSS était la plus grande peur de l’humanité dans la deuxième partie du XXème siècle. La menace est aujourd’hui réduite, mais avec la prolifération des armes nucléaires il y a toujours un risque de conflit majeur conduisant à un hiver nucléaire. Probabilité: 0,005%

-Epidémie mondiale

L'apparition d'une maladie apocalyptique combinant l’incurabilité, la mortalité, une capacité extrême d’infection et une longue incubation est une possibilité réduite mais réelle. Probabilité: 0,0001%

-Biologie synthétique

La création par la génétique de super organismes peut apporter énormément à l’humanité. Cela pourrait aussi tourner à la catastrophe avec la création de pathogènes ciblant les humains. Probabilité: 0,01%

-Nanotechnologie

La capacité de fabriquer des matériaux et des outils à une échelle atomique peut à la fois créer des technologies merveilleuses pour le progrès de l’humanité et des armes terrifiantes capables même de s’auto-répliquer. Probabilité: 0,01%

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte