Partager cet article

L’armée allemande n’existe plus

La ministre de la Défense allemande Ursula von der Leyen avec le général de la Bundeswehr Gert-Johannes Hagemann à Hammelburg le 2 octobre 2014. REUTERS/Wolfgang Rattay

La ministre de la Défense allemande Ursula von der Leyen avec le général de la Bundeswehr Gert-Johannes Hagemann à Hammelburg le 2 octobre 2014. REUTERS/Wolfgang Rattay

Le manque de matériel de l’armée allemande est tel que lors d’un récent exercice commun avec des forces de l’OTAN, les soldats ont masqué l’absence de mitrailleuses sur leurs véhicules en en faisant de fausses en bois… Il ne s’agit pas d’une rumeur, mais de ce que révèle un reportage diffusé il y a quelques jours par la chaîne de télévision publique allemande ARD. Ce reportage a été diffusé le jour même de la prise de Debaltseve par les séparatistes pro-russes à l’est de l’Ukraine en violation totale des accords de Minsk de cessez-le-feu. Une défaite cuisante pour l’armée ukrainienne qui n’est clairement pas capable de s’opposer aux séparatistes équipés de matériel militaire russe et renforcé par des unités de l'armée russe.

Il semble que personne en Europe aujourd'hui ne puisse au moins donner l’illusion de pouvoir éventuellement s’opposer à l’armée russe. Car le bataillon allemand armé de fausses mitrailleuses en bois appartient à une unité de déploiement rapide de l’OTAN qui pourrait être mobilisée en cas de crise explique le Washington Post.

L’armée allemande s’est tellement affaiblie au cours des dernières années faute de moyens qu’elle ne semble plus en état de défendre son pays et encore moins ses alliés européens. En 2013, l’Allemagne a seulement consacré 1,3% de son PIB au budget militaire un niveau très inférieur à celui des autres membres européens de l’OTAN. Et ces maigres ressources sont manifestement très mal employées

Dans une interview au journal Neue Osnabrücker Zeitung, le numéro du parti des verts, Cem Özdemir, estime que ce n’est pas seulement le manque de ressources financières qui pose problème, mais leur mauvaise utilisation et le gaspillage. «Les ressources financières ne sont pas utilisées efficacement… les armées européennes ont seulement un dixième de la capacité de l’armée américaine alors que leurs budgets de la défense additionnés représentent la moitié de celui des Etats-Unis».

L’an dernier, le Commission de défense du Bundestag (le Parlement allemand) a été informée que sur les 89 chasseurs de l’armée allemande, seulement 38 étaient opérationnels, les autres étaient en panne… La ministre de la défense, Ursula von der Leyen, a promis alors de faire réparer et moderniser les matériels. Rien n’a été fait.

Selon un rapport confidentiel, l’unité allemande d’intervention rapide intégrée à l’OTAN serait tout simplement incapable de remplir ses missions. Plus de 40% des soldats n’ont pas le pistolet réglementaire P3 et la dotation en mitrailleuses MG3 est inférieure de 30% à ce qu’elle devrait être. Opérer de nuit serait également très compliqué puisqu’il manque 76% des appareils de vision nocturne. Et il n'est pas question dans le rapport du moral extrêmement bas de troupes laissées à l'abandon.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte