L'ANC condamne la décision «raciste» du Canada

Slate.fr, mis à jour le 02.09.2009 à 10 h 01

L'African National Congress (ANC), le parti qui gouverne l'Afrique du Sud, a condamné la décision «raciste» du Canada d'accorder l'asile à un Sud-Africain blanc, rapporte la BBC. L'homme de 31 ans, Brandon Huntley, avait déclaré aux autorités canadiennes qu'il ne pouvait pas retourner dans son pays car il y avait été victime de sept agressions, et avait notamment été poignardé trois fois en raison de la couleur de sa peau.

«Le raisonnement qui a conduit à accorder le statut de réfugié à Huntley ne peut que perpétuer le racisme, a réagi Ishmael Mnisi, un porte-parole de l'ANC. Nous trouvons l'affirmation de Huntley selon laquelle il a été agressé sept fois par des Africains à cause de sa couleur de peau, et ce sans intervention de la police, sensationnaliste et inquiétante.»

L'ANC affirme lutter avec énergie contre la criminalité en Afrique du Sud, où environ 18.000 meurtres sont commis chaque année. Les relations interethniques sont encore un sujet sensible dans le pays, toujours marqué par les années noires de l'apartheid, qui a pris fin en 1994.

La commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada a estimé que Huntley pouvait rester dans le pays car détonnerait dans n'importe quelle partie de son pays d'origine s'il y retournait.

Dans les rues de Johannesburg, les opinions sont partagées sur l'affaire. «En fait, je pense que cet homme est malade, parce qu'en y regardant bien, nous vivons en Afrique du Sud et aucun de ces problèmes ne nous arrive», a déclaré Aluwani Matshavana à Reuters. Mais pour un autre compatriote noir, Huntley a des raisons d'être inquiet: «Je suis d'accord avec lui, parce que l'Afrique du Sud se concentre trop sur les noirs ces derniers temps. On n'accorde pas assez d'attention aux blancs. Ils paient pour leurs péchés depuis trop longtemps.»

Les blancs dominant encore la plus grosse économie africaine, avec un niveau de vie bien supérieur aux autres groupes ethniques. Même si certains estiment être privés de travail par le programme de discrimination positive du gouvernement, l'ANC défend cette politique qu'elle juge nécessaire pour aider la majorité noire à se redresser de plusieurs décennies de discrimination.

[Lire l'article complet sur BBC News]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Logo de l'ANC, Wildebeast1, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte