Il y a 70 ans, le 1er septembre 1939, la seconde guerre mondiale commençait

Slate.fr, mis à jour le 02.09.2009 à 9 h 29

La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre russe Vladimir Poutine ont participé mardi 1er septembre à Gdansk aux cérémonies du 70éme anniversaire de l'invasion de la Pologne par leurs pays respectifs, qui marqua le début de la Seconde Guerre mondiale en 1939. Mais autant l'Allemagne de Merkel a reconnu ses responsabilités et multiplié les gestes à l'intention de la Pologne, autant la Russie de Poutine n'a cessé de minimiser le pacte germano-soviétique signé le 23 août 1939 et le rôle de l'URSS dans le démembrement de la Pologne.

«L'Allemagne a déclenché la Seconde Guerre mondiale. Nous avons plongé le monde dans d'intenses souffrances». La chancelière veut voir dans sa présence en Pologne un «signe de réconciliation» entre les deux pays membres de l'Union européenne. Le 1er septembre «est une journée de deuil pour la souffrance» infligée et «de souvenir de la culpabilité» de l'Allemagne dans l'ouverture des hostilités, a ajouté Angela Merkel.

Vladimir Poutine a de son côté minimisé la responsabilité de Staline et de l'URSS dans le déclenchement de la guerre. «Aujourd'hui est un jour spécial (...) Le jour du début de la Seconde Guerre mondiale pendant laquelle Russes et Polonais ensemble ont combattu un ennemi, les nazis», a-t-il dit. Dans une lettre publiée par le quotidien polonais «Gazeta Wyborcza», il a souhaité que «les relations russo-polonaises atteignent tôt ou tard un niveau aussi élevé de partenariat» que celles qui existent entre Moscou et Berlin.

Reconnaissant le rôle libérateur de l'Armée rouge, le Premier ministre polonais Donald Tusk a néanmoins souligné que Varsovie et Moscou devaient aussi explorer «les éléments douloureux de (leur) histoire commune» pour améliorer leurs relations bilatérales. «Si par le passé cela a été possible pour les Polonais et les Allemands, et les Russes et les Allemands, alors pour l'amour de Dieu, pourquoi cela n'est-il pas possible pour les Polonais et les Russes?»

A l'aube mardi, en prélude aux cérémonies internationales, les dirigeants polonais se sont rassemblés dans la péninsule de Westerplatte, près de Gdansk (ex-Dantzig), pour marquer l'heure exacte à laquelle, le 1er septembre 1939, le bâtiment allemand «Schleswig-Holstein» a ouvert le feu sur un poste militaire avancé polonais où était entreposé l'arsenal de la Marine polonaise.

Hitler, qui voulait créer une «Grande Allemagne» en supprimant le couloir de Dantzig créé par le Traité de Versailles en 1919 et en rattachant la Prusse orientale, avait attaqué la Pologne par l'Ouest le 1er septembre 1939, inaugurant la méthode de la «Blitzkrieg», la «guerre-éclair». Les troupes soviétiques avaient suivi par l'Est le 17 septembre. En un mois, l'armée polonaise était anéantie.

La France et la Grande-Bretagne, qui s'étaient engagées à protéger les frontières de la Pologne, avaient déclaré la guerre à l'Allemagne le 3 septembre. Le Premier ministre français François Fillon et le chef de la diplomatie britannique David Miliband participaient avec une vingtaine d'autres responsables européens et américains à la commémoration. «L'émotion qui nous rassemble ici est profonde», a déclaré François Fillon dans un discours prononcé pour l'occasion. «De la presqu'île de Westerplatte sont partis les premiers cris d'un conflit terrible, le plus sanglant que l'humanité ait connu.»

Entre le 1er septembre 1939 et la capitulation de l'Allemagne le 8 mai 1945, la Seconde Guerre mondiale a fait plus de 50 millions de morts dans le monde, dont environ six millions en Pologne -sur lesquels la moitié étaient des juifs. Plusieurs camps de concentration et d'extermination des juifs se trouvaient en Pologne, notamment Auschwitz, Majdanek et Sobibor.

[Lire l'article complet sur la BBC]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Image de une: Dans les rues de Varsovie lors de l'insurrection de 1944  Flickr Susek

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte