Sciences

Le projet Mars One ne marchera jamais

Temps de lecture : 2 min

L’organisation à but non lucratif néerlandaise Mars One a le projet d’envoyer quatre hommes sur la planète rouge d’ici 2024 pour qu'ils s'y installent durablement. Un projet dont le coût s’élève à 6 milliards de dollars. Inatteignable, selon Quartz qui remet en doute la capacité de l'organisation à collecter suffisamment de fonds.

Mars One prévoit de financer sa mission grâce à la vente de produits dérivés, grâce aux dons et au sponsoring, et surtout grâce à la signature d’un contrat de distribution exclusive qu’il passerait avec une chaîne télévisée pour une émission de télé-réalité extra-terrestre. Or, pour l’instant, aucun média n'a acheté les droits, souligne Quartz.

Mars One ne peut pas non plus dépendre du financement de milliardaires ou de multinationales, puisque bien souvent ces derniers ont monté leur propre entreprise de leur côté, continue Quartz. L'organisation n’est aussi pas assez transparente concernant son programme de financement. Or sans plus de transparence, «il est difficile de concevoir» que Mars One puisse être financée à hauteur de 6 milliards de dollars et donc qu'elle puisse mener à bien sa mission.

L’année dernière déjà, l’organisation n’avait pas été capable d’atteindre son objectif de collecter 400.000 dollars via une campagne de crowdfunding (financement participatif), rappelle Quartz.

Mars One a tout de même la volonté d’ouvrir un camp d’entraînement cette année pour préparer ses astronautes et d’envoyer un satellite de télécommunications en orbite dès 2018.

Reste un autre problème de taille: qui va accepter de participer à Mars One? La mission, apparemment très attractive, a réduit le nombre de candidats potentiels de 202.586 à 100, dont un Français, Jérémy Saget, notait France Info le 17 février.

Mais, comme nous le soulignions en octobre 2014, selon le MIT, les astronautes qui feront le voyage vers Mars pourraient commencer à mourir au bout de 68 jours sur place...

Slate.fr

Newsletters

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Une étude montre que les escargots n'ont pas la même couleur selon qu'ils vivent dans des milieux urbains ou naturels.

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Il pourrait y avoir des points communs avec la capacité de faire bouger ses oreilles.

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

Nous avons mené l’enquête.

Newsletters