Santé

Les Français ne sont pas les gros dégoûtants que vous croyez

Temps de lecture : 2 min

Même s'ils utilisent moins de shampoing que les Américains.

Shower / David Rosen via Flickr CC Licence By
Shower / David Rosen via Flickr CC Licence By

Vous avez sûrement déjà entendu parler du cliché qui veut que les Français ne se lavent pas. Pourtant, d’après des statistiques qu’a dégoté The Atlantic auprès de l'institut de sondages Euromonitor, ce mythe est faux: les Français se douchent en moyenne sept fois par semaine, soit presque autant que les Américains, les Espagnols et les Indiens.

Toujours d’après l’étude d’Euromonitor, les Chinois, les Japonais et les Britanniques ne se douchent qu’environ cinq fois par semaine. En revanche, les Brésiliens et les Colombiens en prennent respectivement douze et neuf.

The Atlantic remarque d’ailleurs que le sondage prend en compte la fréquence des shampoings:

«Il est intéressant de noter que dans la plupart des pays, les gens ne font pas de shampoings à chaque fois qu’il prennent une douche. Seuls les Mexicains et les Japonais lavent leurs cheveux quasi systématiquement.»

Si le site américain parle de nos habitudes en matière de douche, c’est d’abord pour dénoncer la dictature de la propreté. La semaine dernière, Gizmodo expliquait que ce sont les publicitaires qui ont créé chez nous le besoin d’être propre.

Gizmodo relève notamment la création de l’Institut de propreté par les professionnels du savon, en 1927, comme une étape déterminante:

«L'association voulait que les Américains se mettent à se laver les mains involontairement après les toilettes, se lavent sans y penser avant de manger et qu’ils se jettent dans le bain de façon aussi automatique que l'on se réveille chaque jour.»

L’omniprésence des discours sur la propreté aurait même des conqéquences sur notre santé: en 2013, une étude indiquait que l'hyperpropreté nous rends plus vulnérables aux virus. Ce discours suscite d’ailleurs des envies inverses, explique The Atlantic. En octobre dernier, une journaliste du site Redbook avait tenté l’expérience de ne pas laver ses cheveux pendant 10 jours. Conclusion: elle s'était sentie «libérée».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

D’ailleurs, comme l’expliquait Jezebel en janvier dernier, la plupart des experts sont d’accord pour dire que nous nous lavons trop et pas forcément de la bonne façon. Et il vaudrait mieux, d’après le site américain, qui a parlé au docteur Sanjay Jain, professeur de médecine internationale, se laver avec moins de savon et prendre des douches plus courtes. Mais combien de fois par semaine? Tout dépend de votre peau et de vos types de cheveux, mais «l’idée qu’il faudrait se doucher un jour sur deux ou un jour sur trois est plutôt correcte», explique le médecin.

Newsletters

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

La relation avec un patient n'est jamais la même que celle que l'on entretient avec ses amis: il en va de même pour les analyses, qui n'ont pas la même valeur selon qu'elles sont faites dans un cabinet ou dans un bar.

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Une étude très récente s'est intéressée à l'accouchement chez les australopithèques pour comprendre depuis quand donner naissance était si compliqué pour notre espèce.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio