MondeAllemagne

Sirène: un métier qui s'apprend à l'école

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 17.02.2015 à 15 h 33

Repéré sur Der Spiegel, Stuttgarter Zeitung, Die Welt, Huffington Post

A la Philippine Mermaid Swimming Academy aux Philippines, le 5 avril 2014. REUTERS/Romeo Ranoco

A la Philippine Mermaid Swimming Academy aux Philippines, le 5 avril 2014. REUTERS/Romeo Ranoco

Le site de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel rapporte cette semaine un exemple de reconversion professionnelle plutôt original. Infirmière de métier, la Leipzigeoise Sabine Schönborn, 34 ans, a décidé de devenir professeure de natation après avoir fait un burn out. Mais au lieu d'apprendre à ses élèves à nager le crawl ou la brasse, elle leur apprend à se mouvoir dans l'eau les jambes emprisonnées dans un costume de queue de sirène.

Elle a fondé son «école de sirènes» il y a huit mois, avec seulement 1.500 euros de capital de départ, qui lui ont servi à acquérir une vingtaine de costumes et de nageoires. Le premier plongeon n'a pourtant pas été facile:

«La queue de poisson colorée –une mono-nageoire que les plongeurs sont sinon les seuls à utiliser – s'empreignait d'eau. Avec un bloc de quatre kilos sur les jambes et les pieds collés, elle s'enfonçait dans les profondeurs.»

Réussir à nager avec une queue de sirène sans couler requiert donc d'apprendre à nager à la manière des dauphins, en ondulant avec force. Elle entraîne désormais chaque semaine plus de 200 petites filles enchantées de se glisser dans la queue d'Ariel, comme dans le dessin-animé de Walt Disney, de Daryl Hannah dans la comédie Splash ou encore des trois héroïnes de la série ado H2O.

«En tant que sirène, je gagne plus d'argent que je n'en aurais jamais rêvé à l'époque où j'étais infirmière», confie la jeune femme au Spiegel, qui est en train de former deux nouvelles professeures pour agrandir son école.

De plus en plus de sirènes

L'Allemagne compte déjà quelques écoles de sirènes. La première a été ouverte en 2013 à Schondorf, dans les environs de Stuttgart, comme le rapportait la même année le quotidien local Stuttgarter Zeitung. D'après le quotidien Die Welt, cette mode qui porte le nom de «mermaiding» viendrait des États-Unis, mais essaime un peu partout, puisque l'on trouve des écoles de sirènes jusqu'aux Philippines: 

Ces cours de natation attirent de plus en plus les adultes, y compris les hommes, comme en témoigne la kitschissime vidéo de présentation de cette école de sirènes espagnole ouverte en 2014 à Tarragone, dans laquelle sirènes et tritons se meuvent gracieusement dans les eaux bleues de la Catalogne. L'été dernier, la version espagnole du Huffington Post consacrait un article à cette nouvelle école nommée en toute simplicité «Sirenas Mediterranean Academy». On trouve également des écoles de sirènes au Québec, en Floride, mais visiblement toujours pas en France...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte