France

«La vieillesse est un naufrage»: l'élément de langage anti-Dumas est aussi percutant que faux

Temps de lecture : 3 min

«La vieillesse est un naufrage». Cet élément de langage s'est rapidement imposé dans les premières réactions à la sortie de Roland Dumas, 93 ans en août prochain, qui, ce lundi 16 février, a pointé à demi-mot l'influence des «alliances personnelles» de Manuel Valls dans son attitude face à Israël, avant, à la question de Jean-Jacques Bourdin «Il est sous influence juive?» de répondre: «Ça, probablement. [...] Je peux le penser.»

On retrouve la formule sous la plume de responsables politiques, comme les députés PS Philippe Doucet ou Jean-Jacques Urvoas.

Ou de journalistes:

Cette formule percutante à une double origine. On la trouve dans les Mémoires de guerre de De Gaulle, au moment où celui-ci raconte sa dernière rencontre, en juin 1940, avec le maréchal Pétain, 84 ans, qui vient d'accepter de diriger le gouvernement qui va collaborer avec l'Allemagne:

«La vieillesse est un naufrage. Pour que rien ne nous fût épargné, la vieillesse du maréchal Pétain allait s'identifier avec le naufrage de la France.»

Une formule qu'il avait démarquée, relevait L'Express en 2010, d'une de ses influences littéraires majeures, Chateaubriand: «La vieillesse est un naufrage, les vieux sont des épaves.» Le général de Gaulle l'a ensuite réemployée très régulièrement auprès de ses intimes, comme son aide de camp François Flohic ou son ministre Maurice Couve de Murville.

Percutante, cette formule est aussi fausse, comme l'écrit ce lundi l'avocate et ancienne ministre Monique Pelletier, qui avait succédé à Roland Dumas au Conseil constitutionnel:

De Gaulle lui-même n'était d'ailleurs pas exempt de contradictions sur ce point. Son dernier aide de camp à l'Elysée, Jean d'Escrienne, a raconté que, vers la fin de sa présidence (il avait alors 78 ans), il lui avait tenu les propos suivants:

«Il était encore assis et tenait à la main, devant lui, une feuille de papier à lettre. Comme je m'étais approché pour le saluer, il me montra cette feuille, sans me la donner. Je ne vis qu'une liste de noms avec quelques chiffres en face de chacun. Il dit: "Saviez-vous que Sophocle avait écrit Œdipe à Colone à 90 ans... A 80 ans passés, Michel-Ange travaillait encore admirablement à la Sixtine et à la construction de la coupole de Saint-Pierre... Le Titien peignait La Bataille de Lépante à 95 ans et La Descente de croix à 97 ans... Goethe terminait son second Faust, égal à ses œuvres précédentes, à 83 ans. A 82 ans, Victor Hugo écrivait Torquemada et La Légende des siècles.»

Dire ou écrire, à propos de Dumas ou d'un autre responsable politique, que «la vieillesse est un naufrage», cela revient à dire qu'elle l'est automatiquement et que de tels propos sont provoqués par une dégradation supposée due à l'âge, pas par des opinions ou préjugés bien enracinés.

La vieillesse peut être un naufrage, elle peut aussi être une sagesse, comme l'écrivait l'éditorialiste de France Inter Thomas Legrand début 2011, après une polémique concernant... Roland Dumas:

«En politique, la vieillesse peut être un trésor. Il y a ceux qui ont œuvré dans la lumière ou dans l’ombre, dans les hautes sphères du pouvoir, qui se retirent et écrivent leurs mémoires, délivrent leur réflexion de vieux sages et prodiguent des conseils avec bienveillance ou malice, comme Valéry Giscard d’Estaing par exemple. Il y a ceux qui distillent leurs réflexions un peu distanciées, vue d’en haut disons, comme peuvent le faire Michel Rocard ou Robert Badinter. Il y a ceux dont la vie a été exemplaire et qui pratiquent l’appel au réveil des consciences, comme Stéphane Hessel.»

Le titre de l'article constitue un bien meilleur élément de langage appliqué au cas Dumas: «Roland Dumas, vieillir lui va si mal».

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters