Monde

Le suspect des attaques de Copenhague avait bénéficié d'une libération anticipée de prison

Temps de lecture : 2 min

Des impacts de balle sur les fenêtres du centre culturel attaqué à Copenhague, le 14 février 2015.  REUTERS/Liselotte Sabroe/Scanpix Denmark.
Des impacts de balle sur les fenêtres du centre culturel attaqué à Copenhague, le 14 février 2015. REUTERS/Liselotte Sabroe/Scanpix Denmark.

Selon des informations rapportées par la presse danoise, le suspect de la double attaque qui a tué deux civils et blessé cinq policiers à Copenhague les 14 et 15 février, Omar El-Hussein, a bénéficié d’une mesure de libération anticipée en janvier 2015 après avoir été condamné à deux ans de prison pour une attaque à l’arme blanche commise à l'automne 2013.

D’après des informations transmises par son avocat, Rolf Lindegaard Gregersen, à la chaîne TV2 et à l’agence de presse Ritzau, il avait été accusé d’avoir poignardé à la jambe un homme de 19 ans dans un train et avait été placé en détention provisoire en janvier 2014. Il a ensuite été condamné en décembre 2014 à deux ans de prison ferme, mais a fait appel. Or, cet appel, non suspensif, n’aurait pas pu être examiné avant août 2015, ce qui lui aurait fait largement dépasser les deux-tiers de sa peine, stade auquel un prisonnier danois peut généralement bénéficier d'une liberté anticipée. Il a été libéré le 30 janvier.

Le nom du suspect, abattu au petit matin dimanche dans le quartier populaire de Norrebro par la police, n’a pas encore été officialisé par les autorités, qui ont également arrêté deux hommes soupçonnés de l'avoir aidé. Rolf Lindegaard Gregersen, qui s’est retranché derrière le secret professionnel concernant sa relation avec son client, a déclaré que si les informations des médias concernant son implication dans les attaques se vérifiaient, il serait «extrêmement surpris».

L'homme a fait partie, selon l'AFP, qui cite le journal Ekstra Bladet, d'un gang appelé Brothas. «C'est un jeune homme de 22 ans, né au Danemark, qui est connu de la police pour plusieurs délits, dont entre autres des infractions à la législation sur les armes et des violences. Il est également connu pour ses liens avec des bandes de délinquants», a indiqué la police dans un communiqué.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le renseignement danois le soupçonne d'avoir voulu imiter les auteurs des attaques d'Ile-de-France. «Le PET [le renseignement danois] travaille sur une piste selon laquelle il aurait pu s'inspirer des évènements de Paris» ainsi que de la propagande de l'Etat islamique et d'autres groupes djihadistes, a affirmé le chef des services de renseignement, Jens Madsen, cité par l'Associated Press.

Newsletters

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

La Fed va augmenter les taux d'intérêt dans l'espoir d'obtenir un atterrissage en douceur. Mais les indicateurs de surchauffe suggèrent une très forte probabilité de récession au cours des deux prochaines années.

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Les journalistes afghans se masquent en solidarité avec leurs consœurs

Les journalistes afghans se masquent en solidarité avec leurs consœurs

Les talibans exigent désormais que les journalistes femmes se dissimulent le visage.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio