Monde

Jeb Bush publie (par erreur) des informations personnelles des citoyens de Floride

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 11.02.2015 à 11 h 41

Repéré sur The Verge, Quartz, BuzzFeed

Jeb Bush lors d'une conférence à Détroit, le 4 février 2015. REUTERS/Rebecca Cook

Jeb Bush lors d'une conférence à Détroit, le 4 février 2015. REUTERS/Rebecca Cook

On connaissait George W. Bush, dont le passage à la Maison Blanche, entre 2000 et 2008, n'a pas laissé que de bons souvenirs.

Voici son frère, Jeb, ancien gouverneur de Floride et potentiel candidat républicain pour la prochaine présidentielle américaine, en 2016. Ce 10 février, Jeb Bush pensait faire preuve de transparence en publiant des dizaines d'emails, sur son site Internet.

«Je poste ici des emails de mon temps en tant que gouverneur. Certains sont drôles, d'autres sérieux. J'étais frustré quand j'en ai écrit certains. Mais il sont tous là pour que vous puissiez les lire et vous faire une idée.»

The Verge explique que la publication de ces emails est légale.

«Comme le note Bush dans la signature de beaucoup de ses emails, "la Floride a une définition très large des archives publiques" et "vos communications emails pourront donc ainsi être publiées".»

Ce qu'il a oublié de vérifier, c'est le contenu de ces documents. Comme le raconte Quartz:

«Les emails contenaient des messages personnels, des informations personnelles et même les numéros de sécurité sociale de milliers de personnes. A quoi pensait-il?»

D'habitude, ce genre d'informations est en effet expurgé pour qu'elles ne soient pas lisibles.

«Mais dans ce cas, les emails ont été publiés tels quel. Alors que les hommes et femmes politiques ne sont pas vraiment connus pour leurs compétences dans le domaine de la sécurité en ligne, dans un monde où ce type de sécurité devient un problème politique de plus en plus pressant, cet effort de transparence maladroit est une erreur embarrassante.»

Le camp de l'ancien élu républicain a vite réagi. Une de ses porte-parole a ainsi rejeté la faute sur l'Etat de Floride, explique BuzzFeed.

«L'année dernière, nous avions demandé à l'Etat de respecter les statuts de la Floride, en ce qui concerne les éditions et suppressions. [...] Nous avons édité les informations qui permettaient d'identifier des personnes sur deux emails portés à notre attention. Nous effectuons des recherches électroniques pour trouver d'autres emails qui pourraient tomber dans la même catégorie et en faire de même.»

Comme l'explique The Verge, qui a passé au peigne fin les emails, même si un bureaucrate sera au final désigné responsable de cette erreur, cela tombe très mal pour l'ancien gouverneur de Floride qui se présente comme le premier «eGouverneur».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte