Tech & internet

La solution contre les trolls? Faire payer les commentaires

Temps de lecture : 2 min

C'est l'expérience tentée par un magazine en ligne américain.

Comments / Thor via FlickrCC License by
Comments / Thor via FlickrCC License by

Le magazine web Tablet vient de prendre une mesure radicale pour lutter contre les trolls: tout lecteur qui voudra écrire un commentaire sous un article du site devra désormais payer. Que le message soit injurieux, intelligent, hors sujet, long ou court, le tarif sera le même: deux dollars. Il sera aussi possible d'acheter des abonnements spécial commentaire à 18 dollars par mois ou 180 dollars pour l'année (160 euros).

Alana Newhouse, la rédactrice en chef de ce magazine culturel juif, explique sa décision:

«Au lieu d'interdire tous les commentaires (comme certains sites), nous allons essayer autre chose: nous demandons à ceux qui veulent commenter les articles de payer une somme symbolique –il ne s'agit pas d'un paywall mais d'un petit geste pour défendre l'idéal du bon débat d'idées. Les prix sont faibles car nous ne cherchons pas à gagner de l'argent avec ça, nous voulons juste mettre en place des standards élevés afin de faire fuir les pires commentateurs.»

Les articles du magazine resteront disponibles gratuitement, et la rédactrice en chef précise qu'il sera toujours possible de commenter via Facebook et Twitter, ainsi qu'en envoyant des emails à l'équipe du site. Chaque semaine, les meilleures lettres de lecteurs seront publiées en ligne.

Si Tablet est le premier site à faire payer les commentaires, plusieurs médias américains et britanniques, dont Bloomberg, Popular Science et The Week, ont déjà décidé d'éliminer la possiblité de laisser des commentaires. Comme l'avait expliqué une journaliste de Popular Science, le problème des commentaires, c'est que «même une petite minorité [de commentateurs] exerce suffisamment de pouvoir pour fausser la perception d’un article».

Dans les mois à venir, il sera intéressant de voir si les commentaires payants du site Tablet seront plus réfléchis que les commentaires gratuits. Il se peut qu'il y ait autant de commentaires absurdes et insultants, mais venant de personnes qui ont les moyens de payer un abonnement commentaire. Il pourrait aussi y avoir une migration des trolls vers la page Facebook du site.

Slate.fr

Newsletters

Selon des experts, l'utilisation d’armes imprimés en 3D à Halle doit servir d'avertissement pour les autorités

Selon des experts, l'utilisation d’armes imprimés en 3D à Halle doit servir d'avertissement pour les autorités

Dans un message, le terroriste a écrit que pour ceux qui vivent dans un pays sans arme, cela «peut présenter un intérêt. Tout ce dont vous avez besoin est d’un weekend entier et de 50$ de matériels».

En lutte contre les fakes news, Facebook refuse de supprimer une pub de Donald Trump qui en contient une

En lutte contre les fakes news, Facebook refuse de supprimer une pub de Donald Trump qui en contient une

Donald Trump a versé 14 millions de dollars de publicités à la plateforme.

La mission de ces coureurs new-yorkais: s'incruster sur des photos de mariage

La mission de ces coureurs new-yorkais: s'incruster sur des photos de mariage

Bons joueurs, la plupart des couples acceptent de poser aux côtés des Wedding Hashers.

Newsletters