Monde

Les autorités chinoises confisquent des rouleaux de papier toilette à l'effigie du chef de l'exécutif de Hong Kong

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 08.02.2015 à 16 h 01

Repéré sur South China Morning Post

Du papier toilette à l'effigie de Leung Chun-yin dans un hôtel à Hong Kong. REUTERS/Tyrone Siu

Du papier toilette à l'effigie de Leung Chun-yin dans un hôtel à Hong Kong. REUTERS/Tyrone Siu

A Hong Kong, les manifestants d'Occupy Central demandaient le départ de Leung Chun-ying, le chef de l'exécutif soutenu par Pékin. Il est toujours en poste, mais son visage est imprimé sur des milliers de rouleaux de papier toilette. Ces produits satiriques ne plaisent pas trop à Pékin, et le South China Morning Post rapporte que les autorités viennent de confisquer 7.600 rouleaux de ce genre. Vingt mille paquets de mouchoirs décorés du visage de Leung Chun-ying ont aussi été saisis.

L'année dernière, le Parti démocratique avait gagné plus de 11.000 euros en vendant 4.000 rouleaux ainsi décorés. Les membres du parti prévoyaient de vendre leur nouvel arrivage lors des festivités du Nouvel An, et ils vont désormais tenter de se réapprovisionner.

Le message de ces mouchoirs et rouleaux de papier toilette est assez limpide, mais un porte-parole du Parti démocratique avait tout de même clarifié: 

«Leung Chun-ying est le principal responsable de l'impasse politique dans laquelle est cette ville, et il devrait démissionner. Nous voulons faire passer le message aux Hong-Kongais grâce à ces produits».

Le papier toilette est un outil de protestation assez populaire à Hong Kong: cet été déjà, des manifestants avaient dénoncé l'emprise de Pékin en brandissant des rouleaux de papier toilette sur lesquels la constitution de la ville avait été écrite.  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte