France

Fluctuat nec mergitur pour le PS

Slate.fr, mis à jour le 31.08.2009 à 11 h 45

Est-ce l'air marin de La Rochelle ou le départ du tour d'Europe de voile? Les plumes de la presse française, qui avaient plutôt pris l'habitude de décrire la situation au PS à l'aide d'un vocabulaire guerrier et d'affrontement, ont cette fois-ci jugé la situation du parti au travers du prisme naval, reflétant à la fois l'accalmie du week-end rochelais et les incertitudes de l'avenir.

Dans un éditorial pour Libération intitulé «Revigoré», Paul Quinio  estime que la première secrétaire du PS, dont la direction «s'était employée à élever des digues pour éviter que la marée verte emporte le Titanic socialiste», a «repris la barre, voire fixé un cap».

Dans la Charente Libre, Jacques Guyon estime également que Martine Aubry «vient de montrer que non seulement elle tient d'une main ferme la barre du parti dans les moments de gros temps mais surtout qu'elle sait donner un cap et remobiliser un équipage dont pourtant nombre d'éléments ne prenaient plus la peine ces temps derniers de menacer ouvertement d'une mutinerie.» Francis Lachat du Courrier Picard estime que Martine Aubry a «redonné le cap à la gauche».

«Trois jours sans nuage ni coups de vent!», écrit Hervé Favre dans La Voix du Nord, selon qui l'université d'été socialiste a bénéficié «d'un exceptionnel et double anticyclone, météorologique et politique.» Mais il prévient  que si «le navire PS a désormais une capitaine à la barre, il n'est pas pour autant à l'abri de nouveaux coups de tabac.»

Yann Marec, du Midi Libre, concède que les socialistes «ont désormais une patronne», mais ne résiste pas à revenir vers le champ lexical de la guerre et avertit contre les «assauts répétés de ses alliés potentiels prompts à bombarder le navire amiral de la gauche.»

Patrick Fluckiger livre lui aussi dans l'Alsace un éditorial plutôt négatif. A propos de l'opposition d'Aubry à la taxe carbone, il écrit: elle «aurait voulu saboter dimanche les primaires acceptées du bout des lèvres vendredi qu'elle ne s'y serait pas prise autrement!»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: pedrosimoes7, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte