Parents & enfants / Monde

Les étudiants américains sont prêts à payer des milliers de dollars pour faire des stages à l'étranger non payés

Temps de lecture : 2 min

Guides / Chris Brown via FlickrCC License by
Guides / Chris Brown via FlickrCC License by

Dans la course au meilleur CV, le dernière tendance chez les étudiants américains est de payer des agences qui leur trouvent des stages non rémunérés à l'étranger. Ces agences font en général un prix groupé incluant le logement, quelques excursions, ainsi que l'aide à la recherche de stage et l'assistance pour le visa. Mais le coût total est souvent anormalement élevé, d'autant plus que le billet d'avion n'est pas compris.

Un journaliste du New York Times raconte par exemple qu'une étudiante de l'Université du Michigan a payé 10.000 dollars (8.700 euros) pour un stage de deux mois à Paris dans une boutique de robes de mariées. Le logement était inclus, mais il s'agissait d'une chambre dans un appartement où vivait un couple, et dans la boutique, l'étudiante a passé beaucoup de temps à servir le thé et le café aux clients. Ce genre de travail serait rémunéré aux Etats-Unis, mais l'importance accordée à l'«expérience internationale» fait que de nombreux étudiants sont prêts à payer pour travailler.

Certains sont contents de leur expérience, comme l'étudiant qui a payé un total de 13.000 euros pour être assistant durant le festival d'Edinburgh (il a eu des bourses et fait des emprunts pour financer le tout). Pour lui, cette expérience est ce qui va le distinguer sur le marché du travail.

Les universités aident certains étudiants en offrant des bourses, mais des professeurs s'étonnent tout de même qu'il faille payer 8.000 euros pour avoir le privilège de travailler gratuitement à l'étranger.

Etant donné que les crédits universitaires sont extrêmement chers aux Etats-Unis, le fait de payer pour obtenir une expérience potentiellement utile (certains sont embauchés après le stage) paraît probablement moins fou qu'en Europe.

Pour les stages particulièrement prestigieux aux Etats-Unis, il existe aussi un système d'enchères. Le site Internet CharityBuzz propose notamment des stages dans le milieu de la mode ou du cinéma au meilleur offrant.

Slate.fr

Newsletters

J'appelle ma mère tous les jours (ou presque)

J'appelle ma mère tous les jours (ou presque)

Ma mère et sa mère se sont parlé tous les jours de leur vie. Même quand ma grand-mère est devenue muette.

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

Le gentil film-catalogue de Marie-Castille Mention-Schaar, qui sort opportunément à quatre jours de la fête des mères, évite avec souplesse toute forme de prise de position politique.

Parcoursup, une certaine vision de la société

Parcoursup, une certaine vision de la société

La nouvelle organisation de la répartition des futurs étudiants et étudiantes ne s'est pas faite sans heurt.

Newsletters