Culture

Made in China : sauriez-vous reconnaître un faux tableau dans un musée?

Repéré par Myriam Lebret, mis à jour le 05.02.2015 à 10 h 08

Repéré sur The Dulwich Picture Gallery, The Guardian, Artnet

La Dulwich Gallery possède des tableaux de grands maîtres comme Titian ou Van Dyck / Interior 2 © Stuart Leech

La Dulwich Gallery possède des tableaux de grands maîtres comme Titian ou Van Dyck / Interior 2 © Stuart Leech

Sommes-nous assez attentifs pour discerner une vraie œuvre d'art d'une fausse? L’artiste Doug Fishbone met au défi les visiteurs du musée Dulwich, à Londres, avec son projet Made in China. Sur les 270 toiles de maître que compte la collection permanente, l’une d’entre elles a été échangée depuis le 10 janvier contre une réplique commandée en Chine via internet, d’une valeur de 120£ (environ 160€).

 

«Ce n’est pas simplement une combine du type “Hey, repérez le faux tableau"», a expliqué Doug Fishbone au Guardian.

«Cela soulève des questions sérieuses sur la façon dont nous voyons, apprécions et évaluons l’art. Accrocher cette toile à Dulwich donne à notre tableau un certain crédit quant à sa provenance, et il est intéressant de voir si cela change sa valeur.»

Cet artiste américain, qui réside aujourd’hui à Londres, s’intéresse particuliérement aux questions de la relativité, de la perception et de la manière dont l’auditoire et le contexte influencent la perception des choses. Dans une interview pour Artnet au sujet de Made in China, il explique: 

«J’espère que ça va encourager les gens à regarder les œuvres d’art avec une plus grande attention».

Doug Fishbone avoue trouver, de plus, l’idée très amusante. Il aimerait que la boutique de la galerie vende des t-shirts «I failed to spot the replica» («Je n’ai pas réussi à trouver la réplique»).

Selon Xavier Bray, conservateur en chef de Dulwich, le faux tableau est de très bonne facture: «Quand nous l’avons reçu nous en étions ravis, mais lorsque j’ai mis les deux tableaux côte à côte l’expérience a été très intéressante. La différence s’est tout de suite vue.»

 

Made in China: Join artist Doug Fishbone & our Chief Curator as they discuss the project. http://t.co/JW1eDOP8ZC pic.twitter.com/ozzcrWt7c6

— Dulwich Pic Gallery (@DulwichGallery) February 2, 2015

Visiteurs et experts en art ont trois mois pour trouver l’œuvre made in China, et envoyer leurs suppositions sur le compte Twitter de la galerie avec le hashtag #madeinchina. Le vrai tableau et le faux seront attachés côte à côte à partir du 28 avril 2015. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte