Santé / Sciences

Voici le temps de sommeil idéal pour chaque tranche d'âge

Temps de lecture : 2 min

It's time to sleep Rachel Calamusa via Flickr CC License by
It's time to sleep Rachel Calamusa via Flickr CC License by

Dormir trop ou trop peu a de sérieuses conséquences sur la santé et affecte le fonctionnement même de nos gènes. Un manque de sommeil chez les bébés pourrait par exemple conduire ces derniers à l’obésité et au diabète.

C’est pour pallier ces différents dangers inhérents au manque de sommeil qu’ont été réunis par la Fondation Nationale du Sommeil américaine, six experts du sommeil et 12 autres experts médicaux. Ces derniers ont épluché pas moins de 300 articles scientifiques avant d'écrire ses recommandations.

En détail, les nouveaux chiffres dévoilés par l’association sur son site sont les suivants:

  • Les nouveau-nés (de 0 à 3 mois) ont besoin de 14 à 17 heures de sommeil par nuit.
  • Pour les nourrissons (de 4 à 11 mois) entre 12 et 15 heures de sommeil suffisent.
  • Les tout-petits (de 1 à 2 ans) doivent dormir entre 11 et 14 heures par nuit.
  • Pour les enfants d’âge préscolaire (3-5 ans) la fondation préconise entre 10 et 13 heures de sommeil par nuit;
  • Pour les enfants d’âge scolaire (6-13 ans), entre 9 et 11 heures de sommeil;
  • Pour les adolescents (14-17 ans), entre 8 et 10 heures de sommeil;
  • Pour les jeunes adultes (18-25 ans), entre 7 et 9 heures de sommeil;
  • Pour les adultes (26-64 ans), idem, de 7 à 9 heures de sommeil;
  • Enfin pour les personnes âgées (65 ans et plus) 7 à 8 heures de sommeil par nuit suffisent.

Source: Sleep Fondation.

«Bien que nos recherches ne nous permettent pas d’indiquer une durée de sommeil exacte pour chaque âge, notre nouveau tableau révèle la règle d’or sur laquelle tous les experts se mettent d’accord» rédige la Fondation.

De nombreux facteurs peuvent nuire à la qualité du sommeil: la consommation de boissons énergisantes, les alarmes, la lumière extérieure, cite entre autres la Fondation. Les individus passant de longues heures devant un écran (téléviseur, ordinateur, tablette…) dorment aussi moins longtemps et ont plus de mal à s’endormir, selon une récente étude. Chaque cas est particulier, reconnaît la Fondation. «Il est important de faire attention à vos besoins».

«Si vous dormez suffisamment et vous sentez bien, continuez à ce rythme», conseille Max Hirshkowitz, président de la Fondation Nationale du Sommeil américaine, dans un article du Huffington Post. «Mais si vous suivez les heures de sommeil recommandées pour votre tranche d’âge et vous sentez groggy ou mou durant la journée, c’est peut-être le signe que vos conditions de sommeil ou votre environnement ne sont pas idéaux».

Newsletters

Une épidémie de vomis incontrôlables touche les fumeurs de cannabis aux États-Unis

Une épidémie de vomis incontrôlables touche les fumeurs de cannabis aux États-Unis

La légalisation de la marijuana pourrait avoir accentué le phénomène.

La population la plus grande du monde semble rapetisser, et on sait pourquoi

La population la plus grande du monde semble rapetisser, et on sait pourquoi

La nouvelle génération de Néerlandais n'est pas aussi grande que les précédentes.

Les personnes non vaccinées contre le Covid se comportent-elles comme des enfants gâtés?

Les personnes non vaccinées contre le Covid se comportent-elles comme des enfants gâtés?

N'est-ce pas céder à une certaine facilité que de comparer les réfractaires à la vaccination à des gamins qui refuseraient leur assiette de brocolis alors que des enfants de leur âge meurent de faim dans d'autres pays ou d'autres familles?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio