Tech & internetMonde

A peine nommé, Yanis Varoufakis, le ministre des Finances grec, est déjà devenu un mème

Repéré par Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 02.02.2015 à 16 h 21

Repéré sur OAI13

Le nouveau ministre des finances grec Yanis Varoufakis à Athène le 28 janvier 2015. REUTERS/Marko Djurica.

Le nouveau ministre des finances grec Yanis Varoufakis à Athène le 28 janvier 2015. REUTERS/Marko Djurica.

Vous avez peut être entendu parler de Yanis Varoufakis, le nouveau ministre des Finances grec qui est ce lundi de passage en France. Magie de l’Internet, à peine le politique de Syriza choisi, il s’est déjà transformé en mème.

Comme l’explique OAI13, le statisticien de l'économie et hyper-actif médiatique de 53 ans a tout pour plaire aux internautes. Crâne rasé, style décontracté, décrit comme un ministre rebelle et cerise sur le gâteau, l’homme a travaillé pour l’entreprise de jeux vidéo Valve en 2012 et 2013.

Daniel Schneidermann, le fondateur d’Arrêt sur images, ne dit pas autre chose:

«Le nouveau ministre des Finances grec Yanis Varoufakis ne porte pas de cravate, (comme tous les ministres syrizistes), et il voyage en classe éco, comme l’a bien remarqué Twitter tout émoustillé. Une moto, un sac à dos, une silhouette de culturiste, et le crâne le plus photogénique d’Europe: voici la Grèce Bruce Willis.»

Il n’en fallait pas plus pour que le ministre soit d’abord comparé à Heavy Weapon Guy, un personnage de Team Fortress, un jeu édité par Valve.

S’ensuit alors des montages photos, plus ou moins réussis, référençant la pop culture. Varoufakis a même eu le droit à une vidéo de présentation Street Fighter.

Varoufakis n’est pas le premier homme politique à devenir un mème. Barack Obama revient beaucoup sur les sites comme Imgur ou 9gag. D’ailleurs, le Washington Post expliquait déjà en 2013 comment le mème était devenu une arme utilisée par les politiques aux Etats-Unis.

La mèmification du nouveau ministre des Finances grec l'aide, en tout cas, à paraître sympathique. C’est ce qu’explique OAI13:

«Ces images, largement produites par des sympathisants de gauche, sont en train de créer une campagne visuelle extrêmement positive de ce ministre. C’est assez rare qu’un homme politique, qui n’est pas un chef d’Etat, puisse bénéficier d’une communication web aussi favorable.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte