MondeDouble X

Il y a 60 millions d'hommes de plus que de femmes dans le monde. Pourquoi?

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 30.01.2015 à 18 h 16

Repéré sur Quartz

Just a face in the crowd / Scott Cresswell via Flickr CC License By

Just a face in the crowd / Scott Cresswell via Flickr CC License By

Parce qu’il naît un peu plus de garçons que de filles (107 pour 100 filles en 2013) mais qu'ils meurent plus qu'elles enfants et à l'âge adulte, on devrait compter autant d’individus de chaque sexe dans une génération arrivée à l'âge adulte. Mais ça n’est pas le cas, souligne le site Quartz qui consacre un long article agrémenté de graphiques à l’inégale répartition des hommes et des femmes en fonction des pays.

Depuis 1961, date à laquelle l’ONU a commencé à étudier la question, le surplus d’hommes a cru régulièrement et s’élève désormais à environ 60 millions sur Terre, ce qui serait son plus haut niveau connu.

Première explication, les avortements sélectifs et infanticides de filles. 76% du surplus masculin se répartit dans deux pays, l’Inde et la Chine, où ces pratiques ont cours.

Pour preuve, on rencense 1,11 garçon pour une fille en Chine et 1,12 en Inde, contre 1,07 en moyenne dans le monde.

Selon Quartz, la popularisation des techniques de diagnostic prénatal ne fera qu’accroître l’écart. Ailleurs, comme au Pakistan et au Bangladesh, la culture a évolué pour considérer plus également les enfants des deux sexes.

Autre constat intéressant: le nombre d'hommes et de femmes est très variable selon les pays. Dans la péninsule arabique, ce sont les migrations différenciées en fonction du sexe qui expliquent les écarts entre hommes et femmes, les travailleurs immigrés étant en écrasante majorité des hommes. Le Qatar est ainsi le pays dans lequel la proportion de femmes est la plus faible au monde: elles comptent pour seulement 22% de la population.

Dans les pays de l’ex-Union soviétique, il y a plus de femme du fait de la surmortalité des hommes est causée par l’alcoolisme.

Quasiment tous les pays développés de l'OCDE comptent plus de femmes que d'hommes dans leurs populations mais du fait de l'homogénéisation des modes de vies entre les sexes, on observe un rétrécissement de l'écart de longévité entre eux ces dernières années, et donc à une augmentation de la part des hommes dans la population.

En France, l'Insee établit la population des hommes à 32.126.316 et celle des femmes à 34.191.678. Aux âges avancés, l'écart reste très marqué. Sur 24.000 centenaires, un peu plus de 20.000 sont des femmes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte