Tech & internetMonde

Avant la tempête de neige, les Américains se cherchent des «partenaires de blizzard» sur Craiglist

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 27.01.2015 à 14 h 29

Repéré sur Jezebel

A Times Square, New York, le 26 janvier 2015. REUTERS/Mike Segar

A Times Square, New York, le 26 janvier 2015. REUTERS/Mike Segar

Pour se préparer à la tempête de neige qui s'est abattue sur la côte est des Etats-Unis lundi soir, de nombreux Américains ont acheté de la nourriture dans les supermarchés (il y avait parfois la queue à l'extérieur des supermarchés). D'autres se sont demandés comment ils allaient pouvoir travailler efficacement à la maison (une journaliste du Wall Street Journal leur conseillait de ne pas travailler en pyjama).

Une autre partie de la population s'est empressée de poster des petites annonces sur Craigslist pour trouver des partenaires de tempête de neige (blizzard buddies), rapporte Jezebel

Il y a ceux qui disent qu'ils veulent juste parler, comme cette femme de 33 ans qui «voudrait passer du temps avec quelqu'un qui aime bien discuter de la vie, de la musique, du sport...». Ou cet homme de 50 ans qui cherche une femme de 40 ans à 60 ans pour «prendre le café» avec lui le lundi soir à son hôtel. 

Dans leurs annonces, plusieurs hommes vantent le confort de leurs appartements bien équipés: abonnement à Netflix et à la chaîne HBO, sélection d'alcool, de cannabis, plats faits maison, ou encore chocolat chaud et pancakes. Ils sont aussi nombreux à mentionner leur «anatomie avantageuse».

Evidemment, se retrouver dans la maison d'un inconnu pendant une tempête de neige est potentiellement très dangereux. Comme le relève Jezebel, certaines phrases sont assez inquiétantes: «Tu seras agréablement surprise de voir à quel point je suis normal:)»

Le site Mashable précise que tous les auteurs des annonces ne sont pas célibataires, comme cet homme de 43 ans à Boston, intéressé par une relation virtuelle: 

«Je cherche un ami pour échanger des emails ou SMS pendant la tempête! Je serai bloqué à la maison avec ma femme et mes enfants, et ils vont me rendre dingue. J'aurai besoin d'une distraction. Je ne veux pas qu'on se rencontre, juste envoyer des messages.»

Ce genre d'annonce (qui va de l'amical au pornographique) est devenu une tradition qui marque désormais chaque événement météorologique: pendant l'ouragan Sandy en 2012, de nombreux New-Yorkais faisaient déjà part de leurs fantasmes de tempête sur Craigslist...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte